Sommaire
Senior Actu

Prix scientifique 2010 Fondation NRJ-Institut de France : deux projets de recherche Alzheimer récompensés

La Fondation NRJ-Institut de France vient d’annoncer le nom des deux lauréats du Prix scientifique 2010 qui récompensait cette année des projets de recherche dans le domaine de la maladie d’Alzheimer. Le comité de direction de la Fondation, sur proposition d’un jury composé de membres de l’Académie des sciences, a décidé d’attribuer cette récompense conjointement au Dr José A. Esteban (Madrid - Espagne) et au Pr Bruno Dubois (Paris - France) pour leurs travaux sur cette pathologie neurodégénérative.


Depuis plus de dix ans, la Fondation NRJ-Institut de France -créée par Jean-Paul Baudecroux, PDG de NRJ Group, en mai 1999 sous l'égide de l'Institut de France-, a pour objet de concourir à la recherche médicale, notamment dans le domaine des neurosciences.

Elle attribue chaque année un Prix scientifique de 100 000 euros, destiné à récompenser et à encourager une équipe française ou européenne, travaillant dans une institution publique ou privée, et ayant acquis une notoriété internationale dans le domaine des neurosciences. Elle distribue également, chaque année, trois subventions de 40 000 euros chacune à de jeunes équipes françaises.

Pour 2010, le comité de direction de la Fondation, sur proposition d’un jury composé de membres de l’Académie des sciences, a décidé d’attribuer cette récompense conjointement au Dr José A. Esteban (Madrid - Espagne) et au Pr Bruno Dubois (Paris - France) pour leurs travaux sur cette pathologie neurodégénérative. Et les organisateurs de préciser que la diversité de ces projets reflète un souci d’aborder toutes les dimensions de la maladie d’Alzheimer.

José Antonio Esteban

Après un doctorat ès sciences en 1992 à l’Université de Madrid, le docteur José A. Esteban rejoint, en 1997, le laboratoire du Pr. Roberto Malinow, au Cold Spring Harbor Laboratory (New York, Etats-Unis). Il aborde le champ de la plasticité synaptique en conjuguant les techniques de virologie, de biologie moléculaire et de génétique. Il est le premier chercheur à relier l'expression en surface des neuro-récepteurs AMPA à la réactivation des synapses silencieuses.

De 2002 à 2008, professeur assistant à l’Université du Michigan, il parvient à identifier, avec son équipe, le rôle de la protéine chaperonne HSP90 dans le recyclage des récepteurs à la synapse, et à montrer le rôle de la protéine Rab5 dans l'endocytose des récepteurs AMPA. De retour à Madrid, en 2008, il est nommé professeur associé au Centre de Biologie Moléculaire « Severo Ochoa » (Conseil Supérieur d’Investigation Scientifique), Madrid. Ses travaux ont conduit à de nombreuses publications dans des revues comme les PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences,Etats-Unis), Journal of Neuroscience, Journal of molecular biology, Neuron, Nature Neuroscience.

Prix NRJ et projet de recherche

Ses recherches actuelles portent plus spécifiquement sur le rôle du facteur PIP3 (phosphatidylinositol-3,4,5- trisphophate) dans la plasticité synaptique et s’orientent très clairement vers la compréhension des mécanismes synaptiques à l’origine des pertes cognitives dans la maladie d'Alzheimer. Les travaux menés suivent trois axes :

1) analyser si les voies de signalisation impliquant PIP3 sont modifiées, en étudiant le cerveau post-mortem de patients atteints de la maladie d’Alzheimer

2) chercher si l'activation des voies PIP3 peut améliorer la plasticité synaptique qui est déficiente dans des neurones exprimant une forme mutante de la protéine « APP »

3) analyser le rôle des voies PIP3 sur les fonctions cognitives de souris mutantes, modèles de la maladie d'Alzheimer.b[

Bruno Dubois

Né en 1952 à Boulogne (92), Bruno Dubois est professeur de médecine à la Faculté de médecine Pitié Salpêtrière, depuis 1990. Il dirige l’équipe Inserm « Cognition, imagerie et maladies du Cerveau » de l’UMR 975. Il est aussi responsable du Centre des Maladies Cognitives et Comportementales et de l’Institut de la Mémoire et de la Maladie d’Alzheimer (IM2A) à l’Hôpital de la Salpêtrière.

Le Pr Bruno Dubois a consacré l’essentiel de sa carrière à l’étude des bases neuronales des grandes fonctions du cerveau (mémoire, planification, motivation…) et à leur dysfonctionnement dans les maladiesneurodégénératives. Avec son groupe, il a contribué grandement à l’identification, la description et la reconnaissance des démences sous-corticales. Il s’est spécialisé dans la neuroimagerie et la détection de marqueurs génétiques de la maladie d’Alzheimer et contribue à en améliorer de manière significative le diagnostic. Il a publié plus de 650 articles dans des revues internationales. Il est le coordinateur de plusieurs instances de référence dont le centre national « Démences rares » et le centre national « Malades Alzheimer jeunes ».

Prix NRJ et projet de recherche

Ses projets de recherche portent sur :

- les biomarqueurs : identifier les réactions inflammatoires et immunitaires associées aux dépôts de peptide amyloïde et évaluer le rôle de l’âge sur la charge amyloïde - recherche des biomarqueurs dans le liquide céphalo-rachidien et dans le sang ;
- la volumétrie de l’hippocampe et sa valeur prédictive dans les stades précoces de la maladie ;
- la maladie d’Alzheimer chez les patients jeunes.

Précédents thèmes des Prix scientifiques NRJ :

Depuis 2001, le Prix scientifique a eu pour thème des domaines d’une grande diversité : « épidémiologie et prise en charge des difficultés des apprentissages fondamentaux chez les jeunes et les enfants », « la dépression chez les jeunes », « l’épilepsie chez l’enfant », « cellules souches et médecine régénérative », « physiologie et pathologie de l’oreille interne », « pathologie du système visuel », « pathologie de la mémoire », « la sclérose en plaques » et « la douleur et ses traitements ».

Le Prix sera remis le 9 juin prochain sous la Coupole de l’Institut de France à Paris.


Publié le Mardi 4 Mai 2010 dans la rubrique Santé | Lu 2723 fois