Sommaire

Prix CNSA Lieux de vie 2017 : deux projets récompensés

Le jury du Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie, présidé par l'architecte Jean-Luc Perez, s'est réuni fin mai pour désigner « les étudiants aux idées innovantes » qui ont su imaginer les « maisons de retraite de demain ». Au final, deux équipes de l'ENSA de Montpellier ont été primées.


Pour cette édition 2017, une trentaine d’équipes d'étudiants en école d'architecture -ou pluridisciplinaires- ont répondu à cet innovant concours d'idées qui vise à imaginer les lieux de vie collectifs de demain pour les ainés.
 
Cette année, l’architecte Jean-Luc Perez a salué « la qualité des réponses apportées par l'ensemble des dossiers ». Au final, le jury a souhaité récompenser deux projets qui pourraient s’adapter à deux types de populations seniors : un projet rural et un projet urbain. Détails.
 
Dans un premier temps, le jury a décerné le Prix du concours d'idées pour le projet « Paulette au village ». Ce « projet solidaire » associe les élus locaux, les professionnels libéraux, les directeurs d'établissements, les architectes, les commerçants, les artisans locaux, les personnes âgées et leurs familles.
 
L’idée ? Construire quatre édifices de 20 ou 30 logements reparties dans quatre des neuf villages composant la communauté de communes Corbières en Méditerranée (Aude). Chaque village prendrait en charge une partie du fonctionnement général de l'établissement, l'un le pôle médical avec des soignants libéraux, l'autre la blanchisserie, le troisième la pharmacie, le dernier, le portage des repas.
 
Au final, les différentes compétences (administratives, médicales et extérieures) s’associeraient pour former un seul et même ensemble. Le projet met aussi l'accent sur le sentiment de bien-être chez soi. En faisant de la maison de retraite un point de rencontre, cette idée vise à offrir une image plus rassurante du vieillissement. La CNSA remettra aux étudiantes un chèque de 8.000 euros.
 
Par ailleurs, le jury a accordé une « Mention spéciale » au projet « Serre des sens, un nouveau lieu d'échange et de partage ». Là encore, les étudiants veulent faire de la maison de retraite un espace de vie attractif ; une vraie tendance de fond chez les jeunes architectes depuis ces dernières années.
 
L’idée ? Implanter une serre, véritable colonne vertébrale de ce projet, sur une ancienne friche industrielle du centre-ville de Grenoble (là encore, il s’agit d’une vraie tendance puisque ce type de concept voit le jour dans différentes régions de France, par forcément pour les seniors d’ailleurs).
 
Cette serre se transforme alors en un lieu d'échanges et de partages en ligne directe avec le reste de la ville. Elle génère une activité tout en rythmant le quotidien des résidents et sera également accessible aux habitants du quartier (familles, écoliers, étudiants...). Une sorte de jardin collectif transgénérationnel.
 
Pour assurer la viabilité de ce projet, les étudiants pensent confier l'exploitation de la parcelle à un agriculteur. La production serait ensuite répartie entre ce dernier et la maison de retraite. Le jury a été séduit par ce projet qui « ouvre des pistes pour l'avenir, répond aux préoccupations actuelles et s'inscrit dans une démarche de développement durable ». La CNSA a remis à l'équipe un chèque de 4.000 euros.
 
Rendez-vous à l'automne pour une nouvelle édition. L'édition 2018 du Prix du concours d'idées sera lancée à l'automne 2017, toujours dans le but d'inciter les étudiants à proposer une conception novatrice des lieux de vie collectifs pour les personnes fragiles.
 
Source

Publié le Mardi 13 Juin 2017 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 793 fois



Commentez cette information