Sommaire
Senior Actu

Printemps de la cardiologie : vers un traitement unique et personnalisé

La 12ème édition du Printemps de la Cardiologie ouvrira ses portes les 6 et 7 avril 2017 à Nantes, sous l’égide du Groupe de Réflexion sur la Recherche Cardiovasculaire (GRRC), une filiale de la Société Française de Cardiologie (SFC). Une belle occasion de découvrir la médecine des 4 P (Prédictive, Préventive, Personnalisée, Participative).


Printemps de la cardiologie : vers un traitement unique et personnalisé
Alors que la fréquence et l’impact des maladies chroniques, en particulier cardiovasculaires et métaboliques, vont continuer à croître dans les prochaines décennies (notamment en raison du vieillissement de la population), les mécanismes cellulaires et moléculaires de ces maladies sont encore aujourd’hui mal connus. Cette situation constitue d’ailleurs un obstacle majeur au développement de la prévention. 
 
Toutefois, grâce à la recherche biomédicale et en particulier grâce aux nouveaux outils en matière de génomique et de protéique, il sera bientôt possible de mettre en place une médecine prédictive. Dans la pratique, ses objectifs seront d’identifier les états pathologiques aux stades les plus précoces afin d’organiser la prévention et le traitement du patient. 
 
La médecine des 4P (une formule initiée par le Dr Leroy Hood) est :
- prédictive : chaque individu présente un risque différent de développer une maladie indépendamment du poids des facteurs environnementaux. Il s’agit donc de définir la susceptibilité de chaque patient à telle ou telle maladie grâce à la génomique (analyse des polymorphismes génétiques, identification des biomarqueurs et des signatures moléculaires des pathologies).
 
- préventive : le patient se verra proposer des méthodes et traitements permettant d’éviter l’apparition de certaines maladies. Il s’agit de mettre en place des actions et stratégies en éducation pour la santé (prévention primaire), favoriser le dépistage précoce (prévention secondaire) et éviter la survenue de complications ou de rechutes des maladies (prévention tertiaire).
 
- personnalisée : la médecine personnalisée découle de la médecine prédictive et préventive : le traitement va être adapté aux caractéristiques génétiques, médicales et environnementales, propres à chaque individu. 
 
- participative : la participation des patients et/ou des groupes de patients est indispensable pour une prévention et un traitement efficace. En modifiant son style de vie et en l’adaptant à sa pathologie, le patient participe à la gestion de sa propre santé.


Publié le Mercredi 5 Avril 2017 dans la rubrique Santé | Lu 942 fois