Sommaire
Senior Actu

Prévenir les effets indésirables des médicaments chez les personnes âgées

Dans le cadre de la promotion du bon usage des médicaments, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) publie une mise au point à l'attention des professionnels de santé pour diminuer la iatrogénèse médicamenteuse chez les personnes âgées.


Les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque d'effets indésirables liés à la prise de médicaments. Il a été observé que les évènements indésirables médicamenteux sont deux fois plus fréquents en moyenne après 65 ans et que 10 à 20% d'entre eux conduisent à une hospitalisation. Pourtant près des deux tiers pourraient être évités indique un récent communiqué de l’Afssaps.

Les effets indésirables qui pourraient être évités sont le plus souvent la conséquence d'une erreur thérapeutique (mauvaise indication, non-respect des contre-indications, posologie excessive ou traitement trop prolongé), d'une mauvaise observance du traitement ou d'une automédication inapproprié chez ces patients, âgés et fragiles, traités pour plusieurs pathologies.

L'objectif de cette mise au point est d'alerter les professionnels de santé sur les règles générales s'appliquant à toute prescription chez le sujet âgé et notamment sur la nécessité de s'informer sur le parcours médicamenteux du patient lors de la décision thérapeutique afin de bien maîtriser le traitement lors de la rédaction de l'ordonnance. Cette approche intègre également l'évaluation de l'efficacité et de la tolérance du traitement lors des consultations de suivi.

Des recommandations spécifiques sont définies pour les classes médicamenteuses considérées comme les plus à risque. Elles concernent les médicaments du système cardio-vasculaire, les anticoagulants, les anti-psychotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) y compris les salicylés et les coxibs, les anti-diabétiques, les anti-infectieux (antibiotiques), les statines et les médicaments utilisés dans la démence. Les informations présentées pour chacune de ces classes ne sont pas exhaustives. Elles visent à attirer l'attention du prescripteur sur les points les plus importants concernant l'instauration, l'adaptation, le suivi ou l'arrêt de traitement chez les personnes âgées.

Le patient et son entourage ont leur rôle à jouer pour prévenir la survenue d'évènements indésirables liés à la prise de médicaments. C'est pourquoi, en même temps qu'elle diffuse la mise au point aux professionnels de santé (médecins généralistes, internistes, gériatres et cardiologues), l'Afssaps met à disposition du grand public une information sous forme de questions-réponses afin de promouvoir un changement de comportement face au médicament et d'encourager les patients à parler de leur traitement avec les professionnels de santé qu'ils rencontrent.

Un thésaurus " médicaments et sujets âgés " couvrant l'ensemble des classes thérapeutiques sera élaboré dans les prochains mois pour guider les professionnels de santé, et en particulier pour permettre un choix éclairé dans la prescription.


Publié le Mardi 5 Juillet 2005 dans la rubrique Santé | Lu 3276 fois