Sommaire
Senior Actu

Presbytie : un nouveau verre Varilux sur un marché en pleine explosion démographique

Alors que plus de 20 millions de Français ont déjà dépassé les quarante ans et que la presbytie* touche l’ensemble des adultes à cette période de la vie, le fabricant Essilor annonce qu’il vient de « réinventer » son verre progressif Varilux « pour restituer une vision naturelle garantissant une vision optimale dans chaque direction du regard, à toutes distances et favorisant une adaptation quasi instantanée ».


Presbytie : un nouveau verre Varilux sur un marché en pleine explosion démographique
Inventeur du verre progressif en 1959, Essilor ne cesse de faire évoluer son produit Varilux, qui arrive aujourd'hui à sa cinquième génération. Chaque année, selon le fabricant, 135 millions d’euros sont ainsi investis en recherche & développement (R&D).

Ces travaux ont abouti au lancement du nouveau verre Varilux Physio, jugé « révolutionnaire » par ses créateurs. Selon Éric Léonard, directeur général d’Essilor France « Varilux Physio nous fait entrer dans l’ère de la Vision Haute Résolution : la technologie appliquée à ces verres constitue une révolution numérique similaire au passage de la VHS au DVD ou à celui de l’écran cathodique à l’écran plasma ».

Cinq années de recherche ont ainsi mobilisé les 500 personnes des équipes de R&D d’Essilor, en liaison avec les Universités de Montréal (Canada) et de Murcia (Espagne). Elles ont abouti au dépôt de huit nouveaux brevets qui protègent les phases de conception du design et les phases de production du nouveau verre, indique le communiqué du fabricant français. Et de préciser que « l’ensemble de ce process s’appelle la Twin Rx Technology et constitue les fondements de l’innovation appliquée à Varilux Physio ».

Concrètement, grâce à la Twin Rx Technology et à la maîtrise du front d’onde, ce nouveau verre est censé « apporter une vision Haute résolution qui se traduit pour le porteur par un piqué d’image incomparable » et, atout majeur selon le fabricant : une facilité d’adaptation propre à séduire tous les presbytes et à leur donner une vision naturelle équivalente à celle qu’ils avaient avant la presbytie.

Il faut en effet rappeler que le verre progressif a souvent fait l’objet de critiques : sensation de tangage, champ de vision étroit, manque de confort et difficultés d’adaptation. Il semblerait que ces défauts aient été corrigés puisque ce nouveau verre « apporte une adaptation instantanée et restitue au porteur une vision naturelle à toutes les distances et dans toutes les directions » conclut le communiqué d’Essilor.

Au cours du développement de ce verre, 2.000 presbytes ont été inclus dans des études successives. 97% des presbytes déjà porteurs de verres progressifs ont été satisfaits de la qualité de vision offerte par Varilux Physio, indique le communiqué. Parmi les nouveaux presbytes et les non porteurs de verres progressifs, 92% sont satisfaits et se félicitent de l’adaptation quasi instantanée à leurs verres.

La presbytie

* La presbytie est un trouble de la vision qui atteint l'adulte au cours de la quarantaine. Il s'agit d'un phénomène normal, lié au vieillissement de l'œil. La presbytie se manifeste par une gêne à la vision de près, elle diminue le pouvoir d'accommodation, phénomène automatique qui permet de « mettre au point » sur les objets que nous regardons, en particulier en vision de près. Normalement, le muscle de l'accommodation, en modifiant la courbure du cristallin de l'œil, permet la formation d'images nettes sur la rétine. La presbytie empêche de bien voir les objets proches, mais ne retentit pas directement sur la vision de loin.


Publié le Lundi 13 Mars 2006 dans la rubrique Consommation | Lu 35467 fois