Sommaire
Senior Actu

Pour-les-personnes-agees.gouv.fr : le portail national d'information des personnes âgées

Le gouvernement vient de lancer un portail national d’information et d’orientation destiné aux personnes âgées, sobrement baptisé www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr. Un site Internet prévu par le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement. Ce dispositif s’annonce comme « une étape importante dans la mise en place du service public d’information en santé ». Détails.


Pour-les-personnes-agees.gouv.fr : le portail national d'information des personnes âgées
« Ce portail répond à une demande forte des personnes âgées et de leurs proches, souvent désorientés par la masse d’informations disponibles sur la perte d’autonomie et ses solutions » a déclaré pour l’occasion Marisol Touraine, ministre de la Santé. Et de poursuivre : « il leur manquait un espace de référence unique où ils pourraient trouver tous les renseignements dont ils ont besoin. Ce portail se veut avant tout pratique et utile. C’est une seule adresse pour toutes les réponses. Une seule adresse pour faciliter le quotidien des personnes âgées et de leurs proches ».
 
Plus concrètement ce site web  (cliquez ici) a été développé en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Dans la pratique, il rassemble toutes les infos utiles aux aînés en perte d’autonomie et leurs aidants (ce seront d’ailleurs surtout eux qui iront y chercher des informations), notamment sur les aides disponibles et les démarches à effectuer pour les obtenir.
 
Il propose aussi des outils pratiques pour guider les personnes âgées dans leur parcours, en particulier un annuaire des établissements et des services médicalisés et un simulateur permettant d’estimer le montant du « reste-à-charge » mensuel pour une place dans un Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Un outil bien pratique.
 
Enfin, une plateforme téléphonique d’information est également ouverte du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00, au 0 820 10 39 39 (0,15€ TTC la minute) afin de répondre aux questions des usagers qui n’ont pas accès à Internet ou qui souhaitent un contact direct. Une campagne de communication sera déployée ces prochains jours dans les lieux de passage des personnes âgées et de leurs proches afin de leur faire connaître le portail et la plateforme téléphonique d’information.
 
 « Je crois que la mise en place de ce portail est une première réponse forte des pouvoirs publics aux attentes des personnes âgées, à leurs interrogations. Il permettra à nos aînés et à leurs proches d’envisager l’avancée en âge de manière plus apaisée. Avoir accès à l’information, c’est permettre aux personnes âgées, à leurs aidants, de mieux comprendre le monde qui les entoure, de donner de la lisibilité aux différentes solutions qui s’offrent à eux » a ajouté Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat aux personnes âgées.

​Mise en situation : utiliser le simulateur pour estimer son « reste-à-charge » en EHPAD

Suzanne (78 ans), épouse de Joseph (82 ans) souhaite avoir une estimation du montant qui lui restera à payer, une fois les aides publiques déduites lorsque son mari sera en maison de retraite médicalisée. Joseph, le mari de Suzanne, est atteint de la maladie d’Alzheimer.
 
Suzanne ne se sent plus capable de s’occuper de son mari. Elle en a discuté avec Joseph et ses enfants et ils ont convenu ensemble de trouver une solution d’hébergement dans un établissement adapté aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Mais Suzanne s’inquiète du montant de la facture à payer en maison de retraite. Elle craint de ne pas avoir les moyens compte tenu de leurs retraites. Ils disposent de 1600 € par mois à eux deux.
 
Suzanne va sur le portail avec l’aide de son fils, Laurent. Ils cliquent sur « estimer le montant de votre reste-àcharge en EHPAD » et lisent les explications.

Avant de commencer, il faut :

• choisir un EHPAD dans l’annuaire ;
• obtenir les tarifs de l’établissement ;
• avoir son avis d’imposition à proximité.

Une vidéo leur explique le déroulement de la simulation.

Suzanne et Laurent utilisent l’annuaire du portail pour trouver un établissement dans leur département qui dispose d’une unité Alzheimer. Ils choisissent la maison de retraite « les Volcans », située près de chez eux. Suzanne pourra rendre visite régulièrement à Joseph.
 
Ils appellent l’EHPAD pour avoir les tarifs : le tarif hébergement, les tarifs dépendance (GIR 1-2, GIR 3-4, GIR 5-6).

Ils notent les informations :

• le tarif hébergement : 58 € par jour ;
• le tarif GIR 1-2 : 20 € par jour ;
• le tarif GIR 3-4 : 13 € par jour ;
• le tarif GIR 5-6 : 6 € par jour.

Suzanne et Laurent ont tous les éléments nécessaires pour lancer la simulation. Ils démarrent et remplissent consciencieusement les cases étape par étape. À la fin, apparaît le montant du reste-à-charge pour l’EHPAD sélectionné.

Ils peuvent cliquer sur le résultat pour en savoir plus, et obtiennent ainsi le détail du montant du reste-à-charge :

• d’une part pour l’hébergement (déduction faite de l’allocation logement) ;
• d’autre part pour la dépendance (déduction faite de l’allocation personnalisée d’autonomie).

L’encadré qui figure sous les résultats, intitulé « l’aide sociale à l’hébergement », précise que, même si on ne peut pas payer l’intégralité de sa facture en maison de retraite, une aide peut être versée par le conseil départemental.
 
Il est également précisé que le montant exact des aides sera indiqué par les organismes compétents à l’issue des démarches auprès des administrations concernées :

• CAF ou MSA pour les aides au logement : caf.fr
• Conseil départemental pour l’APA
• Service des impôts pour la réduction fiscale : impots.gouv.fr


Publié le Vendredi 5 Juin 2015 dans la rubrique Social | Lu 6377 fois