Sommaire
Senior Actu

Pour 90% des Français, l'exposition au soleil est le 1er facteur d’accélération du vieillissement de la peau

La 2ème édition de l’enquête paneuropéenne annuelle, réalisée en 2006 par Frost & Sullivan pour le compte du laboratoire Kemin Health, révèle que pour 59 % des Français il est important de retarder le vieillissement prématuré de la peau et que 91,8 % considèrent l’exposition au soleil comme le premier facteur d’accélération du vieillissement de la peau.


Ainsi, selon cette nouvelle étude, le maintien en bonne santé de leur peau constitue pour plus d’un Français sur deux une préoccupation importante.

Elle est globalement partagée par nos voisins européens même si elle reste plus présente dans les pays les plus au sud puisqu’ils sont 59 % en Espagne, 68 % en Italie et 73 % au Portugal à considérer qu’il est important de retarder le vieillissement de la peau contre respectivement 50 % et 46 % en Allemagne et en Angleterre.

Le vieillissement normal de la peau peut en effet être accéléré, au même titre que l’œil, par une exposition continue à certains facteurs environnementaux comme l’exposition à la lumière du soleil et à la lumière visible, précise le communiqué du laboratoire.

Et d’ajouter que « les Français en sont d’ailleurs tout à fait conscients puisque pour plus de neuf Français sur dix l’exposition au soleil constitue le principal facteur d’accélération du vieillissement de la peau, devant le tabagisme et les polluants environnementaux pour respectivement 71,3 % et 68,5 % des Français ».

L’exposition à ces facteurs entraîne la formation de radicaux libres, molécules instables qui peuvent provoquer un stress oxydatif et endommager les cellules de la peau, favorisant son vieillissement prématuré. .../...
Pour 90% des Français, l'exposition au soleil est le 1er facteur d’accélération du vieillissement de la peau

Toujours dans le cadre de cette enquête commandée par Kemin Health, laboratoire fabriquant et commercialisant des produits à base de lutéine sur le marché des compléments alimentaires, il a été montré que cet antioxydant -plus connu pour ses effets protecteurs pour l’œil- pouvait également avoir un rôle de protection contre le vieillissement de la peau.

« Dans l’organisme, rappelle le laboratoire, la lutéine exerce une activité antioxydante aidant à protéger et maintenir les cellules en bonne santé. Elle se dépose principalement dans les yeux où elle joue un rôle dans la protection contre le vieillissement oculaire mais aussi dans la peau ».

Et d’ajouter que « ces dernières années, des chercheurs ont étudié les bénéfices de la lutéine pour la peau. Les premiers résultats semblent montrer que cet antioxydant pourrait aider à réduire certains effets délétères de la lumière visible et de la lumière solaire ».

Une nouvelle étude clinique conduite par l’équipe du docteur Morganti, professeur de dermocosmétique appliquée à l’Université de Naples, est venue confirmer ces premiers résultats. Selon le communiqué de Kemin Health, la prise quotidienne pendant 12 semaines de 10 mg de lutéine et de la molécule qui lui est associée, la zéaxanthine, sous forme d’un complément de lutéine a amélioré de manière significative l’hydratation et l’élasticité de la peau ainsi que le niveau des lipides superficiels présentes dans la peau, et diminué l’oxydation de ces lipides bénéfiques pour la santé de la peau. L’administration combinée par voie topique et par voie orale de la lutéine a par ailleurs permis d’optimiser ces bénéfices pour la peau. Les résultats de cette étude devraient être très prochainement publiés.

Et le communiqué d’ajouter que « lorsqu’elle est appliquée sur la peau, la lutéine atteint l’épiderme et la zone qui entoure la jonction dermo-épidermique où elle exerce son action antioxydante contribuant ainsi à neutraliser certains effets des UVB, responsables des coups de soleil et de l’épaississement de la peau, et des UVA, responsables de l’apparition des rides et des ridules. En revanche, la lutéine n’accède à la couche profonde de la peau (derme) que lorsqu’elle est administrée par voie orale. Elle aiderait ainsi à prévenir les effets délétères de la lumière visible, plus particulièrement la lumière bleue nocive qui pénètre jusqu’au derme.

La lutéine en quelques mots

Comme tous les caroténoïdes, la lutéine n'est pas synthétisée par l'organisme, elle doit donc nécessairement être apportée par l'alimentation. Les apports moyens en lutéine dans les pays industrialisés sont de 2,2 mg par jour alors que les études scientifiques suggèrent des effets bénéfiques de la lutéine dans la prévention de certaines pathologies liées au vieillissement oculaire telles que la cataracte et la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age (DMLA) à partir d'une consommation de 6 mg par jour*. Cet apport supplémentaire devrait être atteint, comme le recommande le PNNS (Plan National Nutrition Santé), en augmentant la consommation de fruits et légumes, notamment les légumes à feuilles vertes (choux, épinards, brocoli…), naturellement riches en lutéine.

* Seddon, J.M., U.A.Ajani, et al.(1994). “Dietary Carotenoids, vitamins A, C, and E, and advanced age-related macular degeneration. Eye Disease Case-Control Group.” JAMA 272 (18): 1413-20.



Publié le Mardi 31 Octobre 2006 dans la rubrique Bien-être | Lu 6957 fois