Sommaire
Senior Actu

Portraits de mes amis de Philippe Caubet/Jean-Jacques Sempé : une galerie de portraits tout en tact


Ce recueil de très courtes nouvelles est tout simplement exquis.
Portraits de mes amis de Philippe Caubet/Jean-Jacques Sempé : une galerie de portraits tout en tact

Grâce à la savante alchimie avec laquelle elles sont construites, il est impossible de dissocier la tendresse du sarcasme, la générosité de la perfidie, l’amitié de la solitude. C’est que Philippe Caubet écrit comme Sempé dessine : avec tact.

Il peaufine son ironie toute en délicatesse et dresse le portrait de ses amis qu’il n’a pas eus. De son narrateur, on ne sait que l’essentiel : il tient une salle d’attente, lit « un gros livre « d’autres illustrations du vide », écrit des courriers qui ont peu de chance de parvenir à leurs destinataires.

Souvent irrésistibles ces portraits sont minutieusement élaborés. En peu de lignes, tout est dit. Chez cet auteur on sent de la compassion pour ses personnages. On en devine quelques fragilités, quelques travers. Cette impression est renforcée par de nombreuses réflexions, par des raccourcis qui confinent au non-sens : « j’aimerais partir en voyage avec des gens que je ne connais pas, mais je n’en connais pas. »

Sous l’amitié perce la nostalgie, l’aigreur, la mesquinerie mais aussi l’extrême attention. Sous l’écriture de Philippe Caubet, il y a comme de la perversité dans la douceur. Sempé accompagne ce livre, à l’unisson. Le dessinateur et l’écrivain ont la même perception légèrement décalée de leur contemporain.

De Sempé, les Editions Denoël rééditent « Monsieur Lambert » suivi de « L’ascension sociale de Monsieur Lambert » que l’on relira avec une délectation sans cesse renouvelée. Amusé, le lecteur de ces deux ouvrages reste songeur, ému et … vaguement inquiet.

Portraits de mes amis
Philippe Caubet / Jean-Jacques Sempé
Ed. Martine Gossieaux
71 pages
17 euros


Publié le Lundi 29 Janvier 2007 dans la rubrique Culture | Lu 1233 fois