Sommaire
Senior Actu

Pollution : un véritable danger pour les seniors de plus de 65 ans

Toutes les grandes villes de la planète sont de plus en plus polluées et selon une récente étude réalisée par le ministère de la Santé australien sur la ville de Sydney, les journées de forte pollution augmenteraient de manière significative, les visites aux urgences des seniors de plus de 65 ans pour des problèmes respiratoires et cardiovasculaires.


Cette étude qui a duré cinq ans, de 1997 à 2001 et dont les résultats viennent de paraître dans la revue spécialisée « Journal of Exposure Analysis and Environmental Epidemiology », a été réalisée par la branche santé du gouvernement de l’état du New South Wales qui se trouve au sud-est de l’Australie.

Lors d’une journée « normale » à Sydney –qui ne fait pas partie des villes du monde parmi les plus polluées- une quarantaine de personnes de plus de 65 ans se rendent aux urgences pour des problèmes cardiovasculaires ou d’arythmie cardiaque, pour des douleurs de poitrine ou pour des attaques cardiaques, rappelle le Dr Sheppeard.

Cette étude montre que lors des journées qui connaissent des pics de pollution, on constate rapidement une augmentation de 10% des admissions de seniors dans les services d’urgence, principalement pour des problèmes cardiovasculaires. En cas de pollution au dioxyde d’azote (NO2) les visites d’aînés augmentent dans l’heure qui suit, sous huit heures pour le monoxyde de carbone (CO) et sous 24 heures pour le dioxyde de souffre (SO2). De plus, toujours selon cette étude, les effets des polluants présents dans l’atmosphère seraient plus notables lors des journées fraîches (vs à températures élevées).

Pour le Dr Vicky Sheppeard, les résultats de cette étude montrent bien l’incidence des polluants présents dans l’air –même à faible dose- sur la santé des citoyens et plus encore sur des groupes particulièrement sensibles comme les personnes de 65 et plus.

En juin dernier, une étude réalisée par l’Université de Groningen (Pays-bas) indiquait elle aussi, que les aînés étaient plus vulnérables à la qualité de l’air et soulignait que les divers polluants contenus dans l’atmosphère (monoxyde de carbone, particules en suspension, plomb, etc.) étaient particulièrement dangereux pour cette population.

Plus de 300 hommes âgés ont été suivis pendant trois mois. Ils ont du noter par écrit, dans un journal, deux fois par jour, les éventuels symptômes liés à la pollution (essoufflement, respiration asthmatique, maux de gorge, écoulement nasal, etc.). Ils devaient aussi relever quotidiennement, matin et soir, des mesures respiratoires.

Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats avec les niveaux de pollution enregistrés durant cette période. Les individus âgés, allergiques ou sujets à l’hyperréactivité bronchique, se sont révélés plus sensibles aux taux de pollution élevés, qui nuisent à leurs fonctions respiratoires. Ils en ont conclu que ce groupe de seniors s’avérait particulièrement fragile aux polluants contenus dans l'air.
Pollution : un véritable danger pour les seniors de plus de 65 ans

La pollution de l’air que nous inhalons quotidiennement nous affecte tous. Elle peut entraîner des maladies respiratoires ou des problèmes cardio-vasculaires. Elle serait même directement incriminable dans 6% des décès et toucherait, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) 1.1 milliard de personnes dans le monde.

Pour en savoir plus sur les seniors et la pollution, lire aussi :

Angleterre – La pollution coûterait 10 ans de vie aux Londoniens
Mexique – Des seniors servent à étudier les effets de la pollution sur la santé


Publié le Mardi 6 Septembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 4284 fois