Sommaire
Senior Actu

Poitiers : inauguration d'une grande résidence intergénérationnelle

Aujourd’hui aura lieu à Poitiers (Vienne), l’inauguration de la résidence intergénérationnelle René Amand, dans le quartier Saint-Cyprien. Désormais, se côtoieront dans cet immeuble de 189 logements, des personnes seules, des familles, des retraités (dans des appartements adaptés), des salariés et des personnes en recherche d’emploi.


Poitiers : inauguration d'une grande résidence intergénérationnelle
A l’horizon 2050, l’Insee prévoit que le nombre de personnes âgées de 60 à 74 ans va doubler et celui des 75-84 ans va tripler. Quant aux seniors de plus de 85 ans, ils seront quatre fois plus nombreux. Dans ce contexte démographique sans précédent, SIPEA Habitat et le centre socioculturel des Trois Cités se sont associés dès 2010 pour anticiper ces mutations.
 
« Cette réflexion est née en parallèle du projet de résidence intergénérationnelle, détaille Vincent Divoux, directeur du centre socio-culturel des Trois-Cités et cofondateur du référentiel I2HS. Elle traite de l’ensemble des problématiques qui se posent aux personnes âgées. »
 
Fin 2013, à l’issue de trois années de travail, le référentiel I2HS, « Innovation Habitat Habitant Senior » s’est construit autour de quatre grands domaines d’investigation : la vie sociale, les services, l’espace public et le logement. Il implique toutes les parties prenantes dans la réflexion. Loin de se limiter au bâti, il permet d’analyser la capacité d’un territoire à répondre aux attentes des aînés. « Le projet I2HS que nous avons imaginé ensemble illustre bien l’ambition qu’a SIPEA d’être acteur du vivre-ensemble dans les quartiers et d’impliquer toujours plus les habitants », estime Vincent Divoux, Directeur du centre socio-culturel des Trois Cités.
 
Afin de favoriser la mixité sociale au sein de la nouvelle résidence René Amand, les équipes de SIPEA Habitat ont rédigé, en lien avec le centre socio-culturel des Trois Cités et l’association L’Espoir, une charte d’orientation du peuplement de la résidence intergénérationnelle. Une grande part des locataires déjà installés étant des personnes seules et âgées de plus de 60 ans, l’arrivée de nouveaux retraités a été limitée à une petite moitié des appartements attribués.
 
Cette stratégie a favorisé l’installation de nouveaux ménages parmi lesquels les actifs avec emploi sont bien plus présents, tandis que les personnes ayant une activité précaire sont plutôt sous-représentées (environ 23%). Même si les personnes seules et les retraités demeurent majoritaires, la résidence une population d’âges, de situations familiales, de revenus bien plus diversifiés qu’auparavant. Quant aux neuf logements PMR, tous sont habités par des personnes à mobilité réduite et/ou souffrant de handicaps lourds.
 
Comme le soulignent René et Lucienne Leobet : « nous ne pouvions plus monter et descendre les escaliers de notre ancien logement situé du côté du clos-gauthier mais nous n’envisagions pas de quitter le quartier. Lorsque nous avons appris que SIPEA Habitat aménageait une résidence intergénérationnelle avec des logements pour les seniors, nous avons sauté sur l’occasion. notre nouveau t3 est parfaitement adapté et la vue est magnifique ».
 
Totalement modernisée, cette résidence intergénérationnelle de dix étages vise à promouvoir l’image d’un quartier renouvelé. Le bâtiment principal accueille maintenant 189 appartements (vs 198 avant) type 2 ou 3, dont soixante sont adaptés aux seniors et neuf aménagés pour les personnes à mobilité réduite. L’extension sur le côté sud de l’immeuble complète l’ensemble avec 16 logements neufs et deux grands espaces dédiés, l’un à la convivialité et l’autre à l’accueil de services d’aide aux personnes (administrative, médicale ou matérielle…). Reconfigurés, agrandis et intégralement rénovés, tous les logements sont désormais desservis par un ascenseur. A noter que cette résidence est passée en classe énergétique A.
 
« J’habite rue René-Amand depuis quinze indique Jean-Jacques Giraud. Avant c’était un bâtiment, maintenant c’est une résidence, peut-être même la plus belle de Poitiers. Je suis également ravi qu’une salle conviviale ait été créée dans la résidence. J’imagine bien m’y détendre autour d’un jeu de cartes et d’un café en compagnie de mes voisins. Cela va nous permettre de mieux nous connaître et d’échanger, d’autant que de nouveaux locataires sont arrivés. Cette résidence nouvelle génération va faire parler d’elle désormais ».


Publié le Vendredi 29 Mai 2015 dans la rubrique Habitat | Lu 1298 fois