Sommaire
Senior Actu

Plus de seniors que d'enfants dès 2015 au Canada

Selon de récentes projections démographiques officielles publiées la semaine dernière par l’institut national Statistique Canada, le pays vieillit vite et le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans pourrait dépasser celui des moins de quinze ans d’ici 2015.


Dans tous les scénarios de croissance examinés pour la présente étude, les personnes âgées de 65 ans ou plus deviendraient plus nombreuses que les enfants âgés de moins de 15 ans autour de l'année 2015. Il s'agirait d'une première dans l'histoire de la population du Canada.

En 2031, le nombre de personnes de 65 ans ou plus varierait entre 8,9 millions et 9,4 millions, selon le scénario choisi, tandis que le nombre d'enfants se situerait entre 4,8 millions et 6,6 millions.

Pourtant, en 2005, la population du Canada reste plus jeune que la population de la plupart des pays du G8. Cependant, on s'attend à ce qu'elle vieillisse plus rapidement au cours des années à venir, ce qui découle directement de l'importance du « baby-boom » survenu après la seconde guerre mondiale et du déclin rapide de la fécondité qui a suivi précise le communiqué de l’Institut canadien.

Le vieillissement de la population résulte du maintien d'une faible fécondité et d'une longévité croissante. L'arrivée à 65 ans de la génération du baby-boom accélérera le rythme de croissance du phénomène et aura également des répercussions sur la population active au cours des décennies à venir.

Tout comme la diminution de l'accroissement naturel, le vieillissement de la population canadienne est inévitable, étant donné qu'il est déjà inscrit dans la structure par âge de la population actuelle.

Les projections indiquent que le vieillissement de la population, qui a déjà commencé, devrait s'accélérer à partir de 2011, quand la première cohorte du baby-boom, née en 1946, atteindra l'âge de 65 ans. Ce vieillissement rapide devrait se poursuivre jusqu'en 2031, au moment où les aînés représenteraient entre 23 % et 25 % de la population totale, soit près du double de leur proportion actuelle, qui est de 13 %.

Leur proportion continuerait d'augmenter après 2031, mais à un rythme plus lent et, en 2056, elle se situerait entre 25 % et 30 %.

Dans chaque scénario de projection, l'âge médian de la population du Canada continuerait d'augmenter. L'âge médian actuel de la population est de 39 ans, ce qui signifie que la moitié de la population est plus âgée et que l'autre moitié est plus jeune. En 2031, l'âge médian atteindrait entre 43 et 46 ans. En 2056, il se situerait entre 45 et 50 ans.

En outre, la proportion d'aînés plus âgés, c'est-à-dire de personnes de 80 ans ou plus, augmenterait fortement dans chaque scénario. En 2056, environ 1 Canadien sur 10 serait âgé de 80 ans ou plus, comparativement à environ 1 sur 30 en 2005.

Si le niveau d'immigration est un facteur important de la croissance démographique future, l'immigration seule ne peut renverser cette tendance au vieillissement.

Selon chaque scénario de projection, la proportion de la population en âge de travailler, c'est-à-dire de la population âgée de 15 à 64 ans, diminuerait de façon constante pendant les décennies 2010 et 2020. Actuellement, la population en âge de travailler constitue 70 % de la population totale. Au début des années 2030, elle passerait à 62 %, puis se stabiliserait à environ 60 %.

De plus, dans chaque scénario, le rapport de dépendance démographique augmenterait rapidement jusqu'en 2031. Ce rapport indique le nombre d'enfants de moins de 15 ans et le nombre de personnes âgées de 65 ans ou plus par 100 personnes en âge de travailler.

En 2005, pour chaque tranche de 100 personnes en âge de travailler, il y avait 44 enfants et personnes âgées. Selon le scénario de croissance moyenne, ce rapport augmenterait à environ 61 en 2031.

En nombres absolus, l'évolution de la population en âge de travailler dépend du scénario considéré. Selon le scénario de croissance moyenne, la population en âge de travailler augmenterait, mais plus lentement, jusqu'en 2020, demeurerait stable durant une décennie, puis recommencerait à augmenter.

Selon le scénario de faible croissance, la population en âge de travailler commencerait à diminuer en 2017, tandis que selon le scénario de forte croissance, elle augmenterait continuellement tout au long de la période de projection.

Statistique Canada souligne aussi que le vieillissement de la population variera d'une province à l'autre. Dans presque tous les scénarios, les provinces de l'Atlantique continueraient de présenter les âges médians les plus élevés au Canada en 2031, tandis que les trois territoires auraient les populations les plus jeunes.

Entre ces deux extrêmes, l'âge médian serait supérieur à la moyenne nationale au Québec et en Colombie-Britannique, et inférieur en Ontario et dans les Prairies.


Publié le Mardi 20 Décembre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 9984 fois