Sommaire
Senior Actu

Plus de quatre noyés sur dix sont des baby-boomers et des seniors

Alors que ce week-end s’annonce particulièrement chargé sur les routes de France, avec le traditionnel chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, un récent rapport de l’Institut de veille sanitaire (InVS) indique que 41% des noyés sont âgés de 45 ans et plus. Alors pour ceux qui prennent le chemin des vacances, faites bien attention et respectez les conseils de prudence.


En ces temps de canicule quoi de meilleur qu’une bonne baignade dans une eau à plus de 25 degrés.

Cependant, qu’il s’agisse de la mer ou des piscines, il faut toujours garder à l’esprit que le milieu aquatique peut s’avérer dangereux. Et contrairement à ce que l’on croit, ce ne sont pas les enfants qui se noient le plus, mais les personnes âgées de 45 ans et plus.

Ainsi, selon l’InVS, sur les 226 cas de noyades qui sont survenus entre les 1er juin et le 5 juillet en France, dont 91 ont été mortelles, les principales victimes ont été les baby-boomers et les seniors (41% des cas), puis ensuite les enfants de moins de 6 ans (15,2%).

Parmi ces 226 cas, 41% ont eu lieu en mer, 20% en piscine (tous types confondus), 16% en plan d’eau, 16% en cours d’eau et 7% dans d’autres lieux (baignoires, bassins…) indique un communiqué de l’Inpes. Et de préciser que pour les noyades en mer, près d’un tiers (30%) concernait des personnes de 65 ans.

Pour rappel, en 2004, le nombre de noyades est resté élevé : entre juin et septembre, 1.163 personnes ont été victimes de noyades dont 368 ont été mortelles.

Parce que la prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, l’INPES rappelle quelques indispensables conseils. Quel que soit le lieu (mer, piscine, plan d’eau…) et quel que soit l’âge, il est essentiel de les garder à l’esprit afin de se protéger soi-même mais aussi de protéger son entourage.
Plus de quatre noyés sur dix sont des baby-boomers et des seniors

Prévention des noyades en mer, lac, rivière, cours d’eau…

Quelles précautions prendre avant de se mettre à l’eau ?

Privilégier les zones de baignade surveillées. Sinon, vérifier que :
- La zone n’est pas signalée comme dangereuse.
- La baignade n’est pas interdite.
- Se renseigner sur la nature des vagues, des courants et des marées, lorsque l’on arrive sur son lieu de séjour : certaines zones peuvent être particulièrement dangereuses.
- S’assurer que les conditions de baignade ne vont pas devenir dangereuses au cours de la journée. Consulter régulièrement les bulletins météo.
- Ne jamais quitter des yeux ses enfants quand ils jouent au bord de l’eau.
- Prévenir ses proches lorsque l’on va se baigner. Se fixer aussi un point de repère sur la terre ferme pour être sûr de revenir à son point de départ.
- Respecter strictement les consignes des sauveteurs.

Ne jamais se baigner si l’on ressent le moindre frisson ou trouble physique.

Quelles précautions prendre pour se baigner ?

- Rentrer progressivement dans l’eau.
- Ne jamais laisser ses enfants seuls dans l’eau. Se baigner en même temps qu’eux et ne jamais les perdre de vue.
- Se méfier des bouées ou des autres articles flottants (matelas, bateaux pneumatiques, …), ils ne protègent pas de la noyade.
- Etre vigilant dans les vagues. Il est possible de s’amuser dans les vagues, mais il faut faire attention à leur zone d’impact.
- Equiper ses enfants de brassards ou d’un maillot de bain à flotteurs adapté à leur taille, dès qu’ils sont à proximité de l’eau.

Ne pas surestimer son niveau de natation et se souvenir qu’il est plus difficile de nager en milieu naturel (mer, lac, rivière) qu’en piscine.

Que faire en cas d’imprévu ?

- Ne pas lutter contre le courant et les vagues pour ne pas s’épuiser.
- S’allonger sur le dos pour se reposer ou appeler à l’aide.
- Se laisser flotter dans la mesure du possible.

Eviter de paniquer même lorsque la situation est inhabituelle.


Publié le Vendredi 28 Juillet 2006 dans la rubrique Santé | Lu 1495 fois