Sommaire
Senior Actu

Plus de la moitié des seniors se sentent exclus de l’internet, mais les autres adorent

Une grande enquête anglo-saxonne intitulée « Les personnes âgées et les NTIC », réalisée par l’Ofcom Consumer Panel (OFP) montre qu’une majorité des seniors se sentent exclus du monde de l’internet par manque de formation ou par peur de l’ordinateur mais souligne que les autorités publiques auraient pourtant tout intérêt à inciter les personnes âgées à utiliser ces nouvelles technologies.


Selon cette grande enquête, l’âge reste un véritable obstacle à l’utilisation des nouvelles technologies. Elle montre également qu’un grand nombre d’aînés ne souhaitent pas utiliser ces nouveaux services et que plus de la moitié (56%) des personnes de 65 ans et plus s’excluent volontairement de monde de l’ordinateur et de l’internet.

L’étude constate également un véritable déclin de l’intérêt pour les NTIC chez les personnes de 55 ans et plus : « Je n’y comprend rien, et j’ai l’impression d’être stupide » indique une personne de 64 ans qui vit à Southampton. Dans la même ville, un retraité de 58 ans précise « qu’il n’ose pas toucher à un ordinateur de peur de le casser ». Enfin, déplore un troisième âgé de 67 ans, « avec ces nouvelles technologies, plus personne ne se parle et les enfants sont obèses à force de rester toute la journée devant leur ordinateur ».

Ces attitudes négatives envers les NTIC inquiètent ces spécialistes qui estiment, à juste titre, que les seniors pourraient se faciliter le quotidien en allumant un ordinateur et en surfant sur le net. D’autre part, ce rejet de l’informatique risque de conduire cette catégorie de la population à se sentir exclue du monde moderne -chaque jour plus informatisé-, ce qui peut entraîner à terme un phénomène de repli sur soi, et in fine, d’isolement. .../...
Plus de la moitié des seniors se sentent exclus de l’internet, mais les autres adorent

Pourtant tout espoir n’est pas perdu. En effet, l’étude souligne que ces personnes « désengagées du monde digital » pourraient fort bien trouver du plaisir à naviguer sur la Toile avec une aide et une assistance appropriées. Ces spécialistes évoquent l’idée d’enseignants seniors et de tuteurs pour accompagner les débutants dans leurs premiers pas.

Enfin, cette enquête indique qu’il existe malgré tout une part non négligeable de seniors qui sont d’ores et déjà conquis par l’internet et qu'il faut fidéliser. La plupart ont eu leur premier contact avec un ordinateur au bureau dans le cadre de leur travail. « Cela fait partie de ma vie maintenant. Je ne sais pas comment j’ai pu m’en passer » remarque un homme de 58 ans qui vit à Edimbourg. « Je parle avec mes petits enfants qui vivent en Australie et je peux les voir à l’écran. C’est tout simplement incroyable » indique une septuagénaire de Manchester.

En guise de conclusion, Colette Bowe, présidente de l'Ofcom, souligne que « de nos jours, de plus en plus de services sont en ligne –impôts, transports, voyages, commerce, etc.- et que toutes les personnes qui ne se connectent pas vont se retrouver à terme dans une situation d’exclusion grandissante ».

D'ou l'importance de réduire la fracture numérique le plus tôt possible en intégrant ces populations dans le monde de demain : celui des nouvelles technologies.


Publié le Jeudi 13 Juillet 2006 dans la rubrique Internet | Lu 13140 fois