Sommaire
Senior Actu

Plus de 410.000 seniors de plus de 55 ans dispensés de recherche d’emploi

Selon le site Internet Actuchomage.org, le nombre de chômeurs seniors serait mathématiquement réduit : 411.840 seraient ainsi non comptabilisés dans les chiffres officiels du chômage grâce à l’option de la dispense de recherche d’emploi (DRE)* qui concerne les salariés au chômage à partir de 55 ans.


Actuchomage.org, site d’information pour les chômeurs géré par Alternatives pour une nouvelle économie de l’emploi (APNEE) indique donc dans l’un de ses articles que « le nombre de seniors de plus de 55 ans qu’on a exclu du travail (…) et qui sont aujourd'hui « dispensés de recherche d'emploi » continue de croître et atteignait fin septembre 411.840 personnes, non comptabilisées dans les chiffres officiels du chômage ».

Et l’article de préciser que la « population des "DRE" a augmenté de 1,1% » par rapport à l’année dernière avec 407.199 en septembre 2005 contre 279.000 en 1994.

Reprenant les propos d’Eric Aubin représentant CGT au bureau de l’Unedic, le « papier » souligne que « parmi eux, on retrouve surtout des personnes en fin de carrière après un métier pénible ». Et de préciser que si tous ces chômeurs étaient comptabilisés « cela rajouterait deux points de plus au taux de chômage ».

« Le cas des "DRE" est l'expression parfaite de l'hypocrisie d'un système jeuniste et expéditif qui met les gens au chômage en leur disant qu'il faut qu'ils travaillent plus » conclut l’article.

Rappelons que le gouvernement tente actuellement de faire évoluer les mentalités quant au travail des seniors par le biais d'une grande campagne de communication. Et il semblerait qu'il y ait du "pain sur la planche". En effet, selon une récente étude réalisée la société Adia, spécialisée dans le recrutement, l'âge reste la première forme de discrimination à l'embauche.

* Quels sont les cas de dispense de recherche d'emploi ?

Peuvent être dispensés de rechercher un emploi les demandeurs âgés d'au moins :
- 57 ans et demi ;
- 55 ans à condition de justifier d'au moins de 160 trimestres validés dans les régimes d'assurance vieillesse.

Ces personnes doivent :

- résider sur le territoire français ou en Principauté de Monaco ;

- informer l'Assédic de tout changement de leur situation ayant des incidences sur le versement du revenu de remplacement (formation suivie, reprise d'activité...) dans un délai de 72 heures maximum.


Publié le Vendredi 24 Novembre 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 63823 fois