Sommaire
Senior Actu

Plus de 40% des Américains estiment qu'ils devront travailler… une fois à la retraite

Des millions d’Américains issus du baby-boom de l’après-guerre (46-64) sont en train de découvrir avec stupeur qu’ils vont probablement devoir continuer à travailler une fois arrivés à l’âge de la retraite pour assurer leur niveau de vie, indique une récente étude réalisée par la société financière Thrivent Financial for Lutherans.


Cette toute nouvelle étude, qui a porté sur 2.500 baby-boomers, estime que cette génération pourrait avoir à travailler jusqu’à l’âge de 70 ans et encore, cela ne concernera pas tout le monde.

En effet, comme le souligne l’une des responsables de Thrivent dans une dépêche de l’agence Reuters « presque un quart de ces sondés indiquent qu’ils n’ont rien épargné en vue de leur future retraite ».

Cette situation semble d’autant plus inquiétante, que depuis cette année, cette tranche de la population arrive massivement à l’âge de la retraite.

Face à cette cruelle mais inéluctable réalité, plus de quatre personnes sur dix (43%) issues de cette génération affirment qu’elles vont devoir se remettre sur le marché du travail dès qu’elles auront été mises à la retraite. Le pourcentage atteint la moitié chez les hommes.

Dans ce contexte, certains futurs retraités (8%) n’hésitent pas à indiquer que la fameuse phrase « I hope I die before I get old » (je préfère mourir avant de devenir vieux) est celle qui illustre le mieux leur vision de la retraite.

Même si l’étude ne précise pas quels types de métiers ces jeunes retraités vont rechercher une fois à la retraite (livreurs, pompistes, etc.), 43% des sondés indiquent qu’ils aimeraient trouver des emplois moins stressants que ceux qu’ils ont actuellement. .../...
Plus de 40% des Américains estiment qu'ils devront travailler… une fois à la retraite

Cette génération se trouve donc confrontée à des choix de vie particulièrement délicats : pourront-ils continuer à payer leur loyer, les frais de leurs maisons, auront-ils les moyens de s’offrir des soins de santé. Sur ce dernier point, plus de 40% des sondés pensent qu’ils rencontreront des difficultés pour régler les factures du médecin.

Toutefois, tout n’est pas si sombre. En effet, même si presque la moitié des baby-boomers sondés déclarent devoir travailler une fois à la retraite, une autre moitié indique qu’elle va voyager plus que la génération de leurs parents, mais cependant moins que ce qu’elle espérait.

Enfin, même si les Américains âgés d’une soixantaine d’années commencent à réaliser que le temps de la retraite va peut-être s’avérer plus difficile que prévu, ils espèrent néanmoins que leurs enfants parviendront à obtenir un niveau de vie meilleur. Une majorité (86%) conseille d’ailleurs aux jeunes générations de commencer à épargner en vue de leur retraite le plus tôt possible. Fais ce que je te dis, pas ce que j’ai fait…


Publié le Jeudi 16 Novembre 2006 dans la rubrique Retraite | Lu 2657 fois