Sommaire
Senior Actu

Plus d’obèses chez les baby-boomers que chez les seniors : inquiétude des professionnels de santé

Selon une récente étude canadienne réalisée par la Fondation des maladies du cœur*, le nombre de baby-boomers obèses a augmenté de 60% en dix ans, ce qui inquiètent les scientifiques qui craignent que cette génération, passée la soixantaine, soit en moins bonne forme que ses aînés seniors.


Ainsi, comme l’indique cette fondation, qui s’annonce comme une source de financement et d’information sur la recherche sur les maladies du cœurs et sur les accidents vasculaires cérébraux, la génération des baby-boomers pourrait arriver à l’âge de la retraite en moins bonne forme que la génération précédente.

L’augmentation de l’obésité combinée à l’inactivité physique des baby-boomers risque d’entraîner le développement de certaines maladies chroniques telles que les problèmes cardiaques, les attaques cérébrales, le diabète ou certains cancers chez les individus de cette génération –apparue après-guerre entre 1946 et 1964. « Moins de la moitié des boomers se conforment aux recommandations en matière d’activités physiques » précise l’épodémiologiste Ian Janssen et membre d’un comité d’experts visant à réduire l’obésité au Canada.

Actuellement, selon cette étude, environ un tiers des Canadiens âgés de 45 à 59 est obèse alors qu'il y a dix ans, seul un sur quatre l’était. On estime également que les problèmes de surpoids ne concernent qu’un quart des seniors de 65 à 74 ans.

D’autre part, la Fondation souligne que le pourcentage de fumeurs baby-boomers est également trop élevé : deux fois plus de 45/59 ans que de seniors sont accrocs à la cigarette (21% contre 11%).

L’inquiétude est réelle chez les professionnels de la santé. Alors que la grande majorité (80%) des baby-boomers ont une espérance de vie supérieure à celle de leurs aînés, les médecins craignent que cette génération soit la première à voir sa santé et sa qualité de vie décliner.

D’autre part, le vieillissement de la population est général : il touche le grand public mais aussi, bien sûr, les médecins, les chirurgiens et les personnels soignants qui vont prendre leur retraite en masse dans les dix années à venir. On peut donc craindre qu’une augmentation des maladies cardiovasculaires associée à une baisse du nombre de professionnels de santé entraîne une véritable crise sanitaire d’ici dix à quinze ans si rien n’est fait pour faire reculer ces pathologies du cœur.
Plus d’obèses chez les baby-boomers que chez les seniors : inquiétude des professionnels de santé

Peut-on faire quelque chose pour changer cet avenir sombre ?

La Fondation insiste pour dire que la prévention n'a jamais été aussi importante. « Il n'est jamais trop tard pour bien faire. Peu importe votre âge, augmenter votre activité physique, cesser de fumer et perdre du poids, même une perte modeste, peut réduire votre pression artérielle, votre glycémie et votre cholestérol , remarque le Dr Honos. Cela peut vous aider à réduire vos risques de maladies du cœur et d'AVC et vous donner plusieurs années de vie saine et active en plus. »

Voici comment vous pouvez réduire vos risques :
Connaissez vos facteurs de risque
Vivez sans fumée
Pratiquez de l'activité physique
Connaissez et contrôlez votre pression artérielle
Ayez une alimentation saine, plus faible en gras – en particulier en gras trans et saturés
Conservez un poids sain
Contrôlez votre diabète
Limitez votre consommation d'alcool
Réduisez votre stress
Consultez régulièrement votre médecin et suivez ses conseils

*La Fondation des maladies du cœur du Canada est un organisme bénévole national, sans but lucratif, dont la mission consiste à améliorer la santé des Canadiens et des Canadiennes, en favorisant la recherche, la promotion de la santé et les représentations en faveur de la santé afin de prévenir et réduire les invalidités et les décès dus aux maladies cardiovasculaires et aux accidents vasculaires cérébraux.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Près d'un tiers des seniors sont en surpoids
60% des seniors mènent une vie trop sédentaire


Publié le Lundi 28 Août 2006 dans la rubrique Santé | Lu 2744 fois