Sommaire
Senior Actu

Plan ORSAN : les services d’urgence débordés à cause de la grippe

Devant l’ampleur de l’épidémie de grippe de cette année et devant l’engorgement des hôpitaux qui en découle, Marisol Touraine, ministre de la Santé, vient de déclencher le plan ORSAN à l’échelle régional.


Plan ORSAN : les services d’urgence débordés à cause de la grippe
Les épidémies hivernales demeurent très actives et touchent particulièrement les personnes fragiles et âgées. En tout, jusqu’à maintenant, plus de deux millions de personnes ont été touchées par la grippe saisonnière depuis le début de l’épidémie (surtout les plus de 65 ans d’ailleurs). Et le pic de l’épidémie n’est pas encore atteint...
 
Actuellement, la sur-saturation des services d'urgence serait comparable à celle de l'été 2003, où la canicule avait fait 15.000 morts, en grande majorité des personnes âgées. L'épidémie de grippe et les habituelles pathologies hivernales, particulièrement virulentes cette année, entraînent donc un afflux massif de patients âgés vers les hôpitaux.
 
Dans ce contexte, la ministre de la Santé Marisol Touraine vient donc de déclencher le plan ORSAN (organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles) au niveau régional et encourage l’activation des dispositifs « hôpital en tension ».
 
Plus concrètement, ce plan prévoit une meilleure organisation de l'offre de soins en situations sanitaires exceptionnelles :

Mobilisation du secteur ambulatoire (médecine libérale) pour favoriser au maximum la prise en charge ambulatoire des malades et ne recourir à l’hospitalisation que pour les situations d’urgences le nécessitant. Des recommandations concernant la prise en charge et le traitement des cas de grippe ont déjà été diffusées.
 
Mobilisation de l’ensemble des établissements de santé, y compris les établissements privés, pour accompagner la mise en oeuvre des dispositifs de réponse aux situations sanitaires exceptionnelles : dispositif « hôpital en tension » et, le cas échéant, les plans blancs. Ces dispositifs doivent permettre de déprogrammer des activités non indispensables, d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté.
 
Mobilisation du secteur médico-social pour assurer la prise en charge sur place des malades dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Marisol Touraine a d’ailleurs l’importance de la vaccination anti grippale, notamment pour les personnes âgées, fragiles et les professionnels de santé.
 
Rappelons une fois encore que le vaccin contre la grippe est pris en charge à 100% pour les populations à risque (dix millions de personnes en France). Dont les personnes âgées de 65 ans et plus font partie. Des courriers ont été envoyés au préalable aux individus concernés, avec un bon de vaccination qui permet une remise gratuite du vaccin. La vaccination gratuite est possible jusqu’au 28 février.  


Publié le Vendredi 20 Février 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1033 fois