Sommaire
Senior Actu

Plan Alzheimer 2008/2012 : premier bilan d’étape

A l’occasion de la réunion d'étape sur le Plan Alzheimer 2008/2012 qui s’est tenu le 2 février dernier à Paris en présence du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy s’est réjoui des progrès réalisés dans la mise en œuvre de ce plan qui disposera d’un effort budgétaire supplémentaire de 1.6 milliard d’euros sur cinq ans. Réaction de l’association France Alzheimer.


Comme l’indique une dépêche de l’AFP, Nicolas Sarkozy « a salué les premiers résultats obtenus, en particulier le renforcement des moyens de 229 consultations mémoire » et a rappelé qu'il souhaitait « la mise en place de tous les outils nécessaires pour mesurer les résultats du plan sur le terrain ».

De son côté, toujours selon l’AFP, Françoise Forette, présidente du Collectif Alzheimer a remarqué : « on est dans l'ensemble assez satisfait. L'argent qui a été voté est totalement sanctuarisé ». Et d’ajouter qu’elle n’était « pas inquiète » au sujet de la pérennité des engagements financiers de l'Etat en période de crise économique et financière.

Arlette Meyrieux, présidente de l’association France Alzheimer, a rappelé à cette occasion que le Plan Alzheimer 2008-2012 se traduit essentiellement aujourd’hui par la création de nouveaux organismes, par la définition de cahiers des charges et par le lancement d’appels d’offres. « Cette étape préalable est nécessaire mais pour les personnes malades et les familles, les retombées concrètes dans la vie quotidienne tardent à venir » a-t-elle indiqué.

Soulignant l’impatience des acteurs de terrain et l’épuisement des aidants, Arlette Meyrieux a remarqué que les hébergements temporaires ne devaient pas faire l’objet d’une nouvelle expérimentation. « Une politique volontaire de création d’hébergements temporaires doit être menée rapidement pour soulager les aidants accompagnant au jour le jour une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée » a-t-elle averti.

Arlette Meyrieux a également réaffirmé son inquiétude concernant l’aménagement des structures d’hébergement permanent qui accueillent les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Elle est en effet soucieuse de ne pas voir la prise en charge limitée aux seules personnes présentant des troubles du comportement. Ainsi, selon elle, tous les individus doivent pouvoir bénéficier d’un accompagnement spécifique.

Enfin, elle a rappelé l’attachement de l’Association à la création d’assises régionales du Plan. Celles-ci doivent favoriser l’information des acteurs locaux sur les mesures du Plan et doivent permettre l’évaluation de leur mise en œuvre effective au plus près des familles, avec la participation des associations départementales de France Alzheimer.

Pour info : lancé le 1er février 2008, le nouveau plan Alzheimer compte dix « mesures phare » destinées à accélérer la recherche et améliorer la prise en charge de cette maladie incurable et très invalidante, qui touche 860.000 personnes en France.

Pour joindre une association du réseau France Alzheimer, composez le 0 811 112 112 (coût d’un appel local). Vous serez mis en relation avec l’association la plus proche.

Site internet : www.francealzheimer.org


Publié le Mercredi 4 Février 2009 dans la rubrique Social | Lu 9102 fois