Sommaire
Senior Actu

Pinto Alegre : un maire brésilien distribue gratuitement du Viagra aux seniors de son village

Joao de Souza Luz, la maire de Novo Santo Antonio, un petit village de la région du Mato Grosso au Brésil, a récemment décidé de distribuer gratuitement du Viagra (ou du Cialis), des médicaments qui luttent contre la dysfonction érectile, à tous les seniors de sa municipalité. Manœuvre électorale ou véritable action pour le bien-être de la population ?


« Pinto Alegre », que l’on pourrait traduire du portugais par « Pénis Heureux », est le nom de cette initiative brésilienne pour le moins originale !

Cette action, entièrement financée par les deniers de la ville et qui ne concerne que les hommes de plus de 60 ans, vise à réveiller la libido et la flamme des seniors.

Depuis sa mise en place, 68 hommes ont d’ores et déjà décidé de participer à cette opération. « Depuis que nous avons démarré la distribution de ces médicaments, indique le maire, 54 ans qui affirme pour sa part ne pas avoir recours à ces petites pilules, nos seniors ont changé. Ils sont plus heureux ».

Toutefois, cette bonne nouvelle possède également le revers de sa médaille. En effet, de nombreux hommes à la virilité « reboostée » ont profité des effets bénéfiques de ces médicaments… mais en dehors de la couche conjugale. .../...
Pinto Alegre : un maire brésilien distribue gratuitement du Viagra aux seniors de son village

De manière à couper court à toute polémique (mais surtout aux plaintes répétées des femmes délaissées) le maire a décidé de distribuer les quatres doses de médicament aux épouses directement. « Ainsi, lorsque les femmes en ont envie, elles donnent elles-mêmes les pilules à leurs maris » souligne le responsable de la mairie.

Rappelons que durant l’été 2003, le maire d’une petite commune de la province de Vercelli (Italie), se souciant de la santé sexuelle de ses concitoyens seniors, avait convaincu ses conseillers municipaux de parrainer l'accès au Viagra, non remboursé par le système de santé italien.

La fameuse pilule bleue contre les troubles érectiles était alors remboursée à 50% pour les 7 500 habitants de la commune. Cette mesure était financée par le prélèvement d'une petite partie des indemnités des conseillers municipaux. « Garantir le bien-être de ses concitoyens signifie aussi leur assurer les conditions d'une vie sexuelle sereine » déclarait à l’époque le maire de ce village.


Publié le Lundi 11 Décembre 2006 dans la rubrique Divers | Lu 3926 fois