Sommaire
Senior Actu

Petits produits électroniques : comment s’en débarrasser ?

Bon à savoir : un décret datant du 19 aout 2014 oblige désormais certains magasins vendant des équipements électroniques et électriques de petites dimensions (inférieures à 25cm) à reprendre vos appareils usagés sans obligation de rachat !


Petits produits électroniques : comment s’en débarrasser ?
Dans notre société de consommation, les petits produits électroniques ne sont pas pensés et conçus pour être réparés.
 
Ils sont fabriqués, vendus, utilisés et quand ils s’arrêtent, victimes d’une panne… On les laisse de côté et on rachète. C’est dommage, mais souvent les réparations coutent plus chères qu’un produit neuf.  
 
Problème, à force, ces ustensiles finissent par encombrer nos placards ; on reste tout de même réticents à les jeter. On se dit qu’un jour peut-être, ils re-fonctionneront… Soyez tranquilles, ils ne redémarrent jamais !
 
Dans ce contexte, sachez que depuis quelques temps, ces produits électroniques usagés de petite dimension sont repris sans obligation d’achat par ceux qui vous les ont vendus ! Eh oui. Pas partout certes, mais dans les magasins disposant d’une surface de plus de 400 m² dédiée à la vente de ce type d’équipements. A noter que les dimensions extérieures du produit doivent être inférieures à 25 cm.
 
« Pour les autres équipements électriques et électroniques usagés, les obligations fixées au distributeur demeurent mais sont étendues au cas de vente à distance » précise un communiqué du gouvernement. « La reprise gratuite n’est ainsi obligatoire qu’en cas de vente d’un équipement électrique ou électronique ménager et dans la limite de la quantité et du type d’équipement vendu (principe dit du "un pour un"). Le distributeur peut choisir entre reprendre gratuitement ou faire reprendre gratuitement pour son compte les équipements usagés dont le consommateur se défait ».


Publié le Mardi 2 Septembre 2014 dans la rubrique Consommation | Lu 436 fois