Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées : le Conseil général de l’Allier se veut toujours plus solidaire

Le Conseil général de l’Allier (03) a adopté la semaine dernière un nouveau schéma en faveur des personnes âgées valable jusqu’en 2011, qui marque, selon le communiqué du département, « la volonté (…) de faire jouer au maximum la solidarité départementale envers ces populations fragilisées par la vie, dans le cadre d'objectifs à la fois ambitieux et réalistes ».


Comme le souligne le Conseil général, la politique en faveur des personnes âgées (mais également celle envers les personnes handicapées) constitue des compétences obligatoires. Et de rappeler que « comme la loi l'y oblige » le département « doit établir les grands objectifs qui guident son action dans ces deux domaines à l'appui de schémas d'organisation sociale et médico-sociale, établis en concertation avec l'ensemble des partenaires : institutions publiques, associations, directeurs d'établissements, intervenants à domicile... Ces documents sont établis pour une durée maximum de 5 ans, et durant cette période, leurs dispositions sont, dans de nombreux cas, opposables ».

« La mise en oeuvre du précédent schéma (2001/2006/) en faveur des personnes âgées, adopté à l'unanimité en 2001, s'est caractérisée par un engagement sans précédent de la collectivité » précise le communiqué du Conseil général. Deux chiffres le résument. D'une part, le budget globalement consacré aux personnes âgées est passé de 12,7 millions d'euros en 2001 à 43,4 millions d'euros en 2006, soit 240% d'augmentation.

D'autre part, le nombre d'emplois créés dans les seuls établissements d'accueil pour personnes âgées s'élève à plus de 500 dont une centaine d'emplois aidés. Pour mémoire, ce chiffre ne fait pas état des nombreux emplois créés dans le secteur du service à domicile qui a connu au cours de cette période un fort développement. .../...

Pour la période à venir, 2007-2011, la volonté du Conseil général est donc de poursuivre et d'amplifier ce mouvement qui se veut « bénéfique pour les personnes âgées et leurs familles -qui trouvent ainsi des solutions mieux adaptées à leurs besoins- et bénéfique pour le département -qui trouve là un champ d'activité et d'emploi à fort potentiel- ».

Pour ce faire, quelques principes fondamentaux structureront son action. Christian Béligon, vice-président en charge des Solidarités pour l'Allier, a notamment insisté sur la nécessité de permettre aux personnes âgées de rester le plus longtemps possible à domicile, et, en parallèle, de répondre aux besoins avérés s'agissant de leur accueil en établissement.

A cet égard, la prise en charge spécifique des personnes atteintes de maladie d'Alzheimer ou assimilée, bénéficiera d'une attention toute particulière de la part de la collectivité. Au total, ce sont 400 places supplémentaires en établissement que Gérard Dériot, président du Conseil général, a annoncées sur l'ensemble du département, avec une répartition par bassins de vie différenciée selon les besoins. Au passage, l'Allier rejoindra ainsi le taux national d'équipement qui est de 129 lits pour 1 000 personnes âgées de 75 ans et plus.


Publié le Lundi 22 Janvier 2007 dans la rubrique Divers | Lu 7267 fois