Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées : la liberté avant les normes, chronique de l’AD-PA*

Dans le quotidien Libération, Arnaud DaguinN, chef cuisinier s’indigne qu’une dame de 98 ans vivant en maison de retraite n’ait pu manger un œuf à la coque quelques jours avant son décès. Europe 1 s’en est fait l’écho. A. Daguin a raison.


Trop de règlementations, normes et protections conduisent à des absurdités dans la vie quotidienne des personnes âgées en établissement, comme dans de nombreux autres secteurs.
 
Prises au nom de la sécurité par une société vivant dans la Peur, on oublie trop souvent que ces règles entraînent de vraies atteintes à nos libertés et parfois les plus fondamentales.
 
Le Président de la République a annoncé une grande réforme de l’aide à nos aînés.
 
Il faudra augmenter le nombre de professionnels à domicile et en établissement et baisser le prix payé par les personnes âgées et leurs familles à domicile et en établissement.
 
Il faudra aussi rediscuter de toutes ces normes de sécurité alimentaire, sanitaire, ou incendie, très coûteuses et souvent liberticides.
 
Il faudra reconnaître que dans notre société qui veut se protéger de tout, les personnes âgées, même fragiles, même handicapées ont droit à vivre, aimer, désirer… même les œufs à la coque.
 
C’est une question d’éthique.

*L’AD-PA regroupe au plan national les directeurs de services à domicile et d’établissements pour personnes âgées


Publié le Lundi 10 Juin 2013 dans la rubrique Chroniques | Lu 614 fois