Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées : l’AQRP question l’approche du gouvernement du Québec à Dijon

À l’occasion de son passage au 4e Colloque international « Le droit de vieillir » à Dijon, l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP)* s’est interrogée sur l’approche du gouvernement du Québec à l’endroit des personnes âgées.


« S’il est sincère dans sa préoccupation à l’endroit des aînés, le gouvernement du Québec doit reconnaître sa responsabilité dans le décès de 18 personnes âgées lors de leur transfert d’urgence au Centre multivocationnel Claude-David de Lanaudière, tel que le suggère le rapport du Protecteur du citoyen du Québec dévoilé récemment », a déclaré à cette occasion, la présidente de l’AQRP, Madelaine Michaud.

Et d’ajouter : « ici, à Dijon, nous avons pu constater que l’enjeu d’un milieu de vie sécuritaire et accueillant pour les aînés en perte d’autonomie concerne tous les pays. Présent sur place, le gouvernement du Québec doit nous promettre que la situation de Claude-David ne se répétera plus. »

Par ailleurs, tout en annonçant son adhésion au nouveau Réseau international francophone des villes amies des aînés, l’AQRP déplore la timidité de l’approche du gouvernement du Québec en cette matière, qui se limite au soutien à la préparation de plans d’action locaux et au financement de petits travaux d’infrastructures.

De plus, l’AQRP regrette l’absence de la ministre québécoise responsable des Aînés, Marguerite Blais, qui avait pourtant confirmé sa présence au Colloque. « Nous invitons donc la ministre Blais à encourager la venue d’un tel événement au Québec au cours des prochaines années », a conclu la présidente de l’AQRP.

*L'AQRP est la principale association indépendante de retraités de l'État au Québec


Publié le Lundi 30 Janvier 2012 dans la rubrique Chroniques | Lu 1277 fois