Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées : ce que prévoit le gouvernement

Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité, a fait le point le 31 mars 2009, sur les actions engagées par le gouvernement en faveur des personnes âgées tout en soulignant à cette occasion : « Notre société doit se préparer à accueillir et prendre en charge un nombre croissant de personnes très âgées dont une part sensible est en perte d’autonomie ». Détails et réaction du PS.


Dans le contexte de grave crise que traverse le pays, la ministre a souhaité rappeler l’effort public consenti par le gouvernement en direction des personnes dépendantes : entre 2002 et 2009, les crédits médico-sociaux pour les personnes âgées ont plus que doublé passant de 3,1 à 7,3 milliards d’euros.

« Cette année, les moyens attribués aux établissements et services pour personnes âgées progressent de 566 millions d’euros (+ 8,2 %) comprenant plus de 15 000 emplois soignants, qualifiés et non délocalisables » précise encore le communiqué du gouvernement.

L’effort en faveur de l’aide à domicile
Quelques 6.000 services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) sont créés en 2009, annonce la secrétaire d’Etat. Dans le cadre du plan Alzheimer, 40 équipes pluridisciplinaires (psychomotriciens, ergothérapeutes...) expérimenteront une prise en charge spécifique dans les Ssiad ; 63 millions d’euros seront consacrés à cette prise en charge.

Les pouvoirs publics ont également pris des mesures en direction du soulagement des « aidants familiaux » en doublant l’offre d’accueil de jour et d’hébergement temporaire : 33 millions d’euros financeront 3 250 places, en 2009. Et le nombre de place d’accueil doit tripler d’ici à 2012.

Le développement des établissements et des services
« Aucun établissement pour personnes âgées ne verra ses moyens réduits en 2009 », a affirmé Valérie Létard. Même les mieux dotés verront leur dotation progresser du taux de l’inflation, soit 0,5 %.

260 millions d’euros seront destinés à l’investissement dans les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) : création de places nouvelles, mise en sécurité des locaux...

S’y ajoutent les 70 millions d’euros au titre du plan de relance de l’économie annoncé par le président de la République le 18 février. Ces fonds devraient servir à financer 67 opérations : 36 créations d'établissements, 29 extensions et deux modernisations qui devraient démarrer « d'ici à la fin du mois de juin ». 48 concernent les personnes âgées et 19 celles handicapées. La liste complète des établissements concernés est disponible sur le site www.travail-solidarite.gouv.fr.

L’État déploie aussi des moyens pour doter les maisons de retraite d’un personnel qualifié suffisant. Les personnels soignants ont augmenté de 40 000 postes (+ 40 %) entre 2001 et 2007 et 600 millions d’euros sont destinés, entre 2008 et 2009 à la création de quelque 20 000 emplois supplémentaires. Pour 100 résidents, le nombre moyens d’agents est désormais de 62 dont 25 soignants.
Personnes âgées : ce que prévoit le gouvernement

Pour le Parti socialiste, « Nicolas Sarkozy trahit ses promesses » aux personnes âgées dépendantes

Pour le PS, le « 5ème risque » est « remis aux calendes grecques ». Et de rappeler dans un communiqué : lors de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy s’était engagé à créer un 5ème risque de Sécurité sociale en faveur des personnes âgées dépendantes.
- Le 18 septembre 2007, il annonçait le dépôt d’un projet de loi à la fin du 1er semestre 2008.
- En juillet 2008, le gouvernement annonçait le dépôt d’un projet de loi début 2009
- Aujourd’hui, le projet de loi est annoncé au plus tôt à l’automne 2009…

De retards en atermoiements, l’amélioration du sort des personnes âgées dépendantes n’est manifestement pas le souci premier, du Président de la République.

Que le sort des personnes âgées ne s’améliore pas est une chose. Mais le gouvernement vient de prendre deux décisions qui, à l’inverse, aggravent sensiblement la situation.

L’Etat diminue de 69 millions d’euros son concours à l’APA, mettant délibérément les départements en difficulté.

Ce mardi 30 mars, l’Etat, majoritaire au sein du Conseil de la CNSA, vient d’approuver la réduction à hauteur de 69 millions d’euros du concours qu’il apportait aux départements dans le financement de l’APA. Malgré l’opposition conjuguée des conseils généraux, des organisations professionnelles et des organisations syndicales, l’Etat a maintenu sa décision de diminuer son effort en faveur des personnes âgées dépendantes titulaires de l’APA.

Des centaines de maisons de retraite sommées de diminuer leurs moyens.

Dans le même temps, une simple circulaire budgétaire décidait que, dans plusieurs centaines de maisons de retraite, les ratios de personnel soignant devraient diminuer dans les six prochaines années… Alors que l’ensemble des professionnels se plaignent depuis des années de l’insuffisance d’encadrement dans les établissements, le gouvernement prend la décision surprenante d’expliquer à plusieurs centaines de maisons de retraite qu’elles ont…trop de personnels !

Ainsi, conclut le communiqué du PS, « non seulement le gouvernement renonce, pour l’heure, à créer un 5ème risque mais il met dans le même temps en place une politique de réduction des moyens en direction des plus fragiles. Voilà les personnes âgées transformées en victimes collatérales de la crise. Non content de trahir ses engagements, le gouvernement vient de prendre à nouveau deux décisions qui fragilisent le quotidien des personnes âgées, les renvoyant peu à peu aux seules solidarités familiales. »

Sources : Parti socialiste


Publié le Lundi 6 Avril 2009 dans la rubrique Social | Lu 9983 fois