Sommaire
Senior Actu

Personnes âgées : attention à la surhydratation

Alors que la France connait un épisode caniculaire, la professeur Jean-Louis San Marco de Marseille met en garde contre le fait de donner trop à boire aux personnes âgées. Au risque de les « noyer ». Explications.


La France connait depuis quelques jours -et après de longues semaines de fraicheur- un épisode caniculaire avec des températures qui atteignent parfois les 40 degrés dans certaines régions. Naturellement, dès qu’il commence à faire très chaud, le drame de 2003 refait surface et la crainte de voir des personnes âgées décédées précocement revient -légitimement d’ailleurs- hanter les esprits.
 
Depuis le dramatique été de 2003, le pays a mis en place son plan canicule qui démarre chaque été et qui permet de rassurer les populations. Il semble d’ailleurs relativement efficace, même si depuis 2003, la France n’a connu aucune canicule aussi forte et longue que celle de cette année-là.
 
Cela fait quelques jours que l’Hexagone est soumis à des températures élevées, voire très élevées. Mardi dernier, douze départements du Centre et de l'Ouest de la France étaient placés en vigilance orange pour un épisode de très fortes chaleurs « bref mais intense ».
 
Face à l'élévation inhabituelle des températures, les conseils de prudence reviennent sur le devant de la scène, notamment ceux à destination des plus fragiles et des personnes âgées, avec une angoisse permanente pour les proches et les professionnels du soin : celle de la déshydratation des anciens.
 
A ce sujet, le professeur de médecine Jean-Louis San Marco, qui s’était illustré lors de la canicule de 2003, met en garde contre les effets pervers d'une… surhydratation des ainés ! Comme dans tout, les excès sont mauvais ! Et le fait de trop boire d’eau peut s’avérer fatal chez les personnes âgées.
 
Comme le souligne cet éminent spécialiste dans une interview réalisée par France 3, « les vieux ne transpirent pas, donc ils ne perdent pas d’eau. De même que leur fonction « sudorale » est ralentie, leur système urinaire est plus lent avec le grand âge, donc les faire boire excessivement, c'est prendre le risque de les noyer. C'est un véritable danger ».
 
Le professeur estime même que chaque année, à cause d’un manque d’information, la surhydratation entrainerait des décès de personnes âgées qui pourraient évités. Son conseil ? Faire boire aux ainés la même quantité d'eau que 365 jours par an, à savoir 1,5 litre par 24 heures tout au plus et opter pour la brumisation. Ajoutez à cela un ventilateur qui permet de rafraîchir le corps (sans les excès d’une climatisation).


Publié le Jeudi 21 Juillet 2016 dans la rubrique Santé | Lu 3379 fois