Sommaire
Senior Actu

Pérou – Précarité des pêcheurs âgés indépendants


Le Pérou est aujourd’hui le deuxième pays producteur de poisson au monde, mais la situation devient intenable pour les petits pêcheurs âgés, rapporte HelpAge International (« Older fishermen are finding it hard to stay afloat », 20/11/2003).

Tout d’abord, ces pêcheurs âgés doivent faire face aux problèmes de tous les pêcheurs à petite échelle : la pêche industrielle les rend de moins en moins compétitifs et entraîne une baisse des prix. Ainsi, un pêcheur indépendant gagnerait en moyenne moins de cinq dollars par jour. Or, la concurrence serait de plus en plus difficile, à cause du chômage qui pousserait les fermiers vers les côtes.

En outre, les pêcheurs âgés sont confrontés à d’autres difficultés liées plus spécifiquement à leur âge : la pêche est un métier physiquement très dur, qui devient plus difficile et souvent plus dangereux en vieillissant. D’autre part, il n’existe pas de soins appropriés : les personnes âgées péruviennes n’ont d’accès à un quelconque système de santé gratuit. Enfin, ces pêcheurs ne peuvent abandonner leur activité, car ils ne toucheraient pas de retraite. Par ailleurs il est presque impossible à un petit pêcheur indépendant d’épargner pour ses vieux jours, le Pérou n’ayant pas de système de retraite non basé sur les contributions.


Publié le Lundi 1 Décembre 2003 dans la rubrique Social | Lu 478 fois