Sommaire
Senior Actu

Permettre aux salariés de faire « garder » leurs parents âgés pendant qu’ils travaillent

Dans le cadre d’un projet pilote, cinq sociétés canadiennes de Calgary, dans la province de l’Alberta, vont donner à leurs employés la possibilité de faire « garder » leurs parents âgés à leurs frais durant la journée pendant qu’ils travaillent, indique divers articles de la presse canadienne.


Jusqu’à maintenant, on connaissait les entreprises qui proposaient aux jeunes couples de faire garder leur bébé sur le lieu même de leur travail et aux frais de leur patron. Face au vieillissement de la population, ce concept vient d’être étendu aux personnes âgées. Certains employeurs vont donc prendre en charge les frais de garde des parents vieillissants de leurs salariés afin qu’ils puissent travailler en toute quiétude.

En effet, de plus en plus de baby-boomers sont confrontés à l’avancée en âge de leurs parents. Tiraillés entre leur travail d’un côté et les soins qu’ils doivent prodiguer à leurs proches de l’autre, on craint une forte augmentation de l’absentéisme dans les entreprises dans les années à venir si rien n’est fait. Certains employés, également aidants naturels, envisageraient même de prendre leur retraite plus tôt afin de pouvoir faire face à la lourdeur de cette tâche.

Dans cet esprit, ce service de garde -inédit- proposé par la société Kids et Company (qui comme son nom l’indique s’occupait jusqu’à maintenant de ce type de prestations mais pour les enfants) vient d’être mis en place dans cette province du Canada.

Concrètement, ce centre de garde est situé dans une résidence pour personnes âgées du sud de Calgary. Ce service sera disponible dans cinq entreprises dont la Banque Royale. Cette garderie est ouverte toute la semaine durant les horaires de bureau. Elle est accessible aux personnes de 65 ans et plus –valides- qui pourront y pratiquer diverses activités (artisanat, jeu de carte, etc.) Reste à savoir si des seniors en forme –puisque aucun soin médical ne sera fourni- auront envie d’être « gardés » comme des enfants.

Toutefois, si le concept fonctionne, un service du même type pourrait voir le jour à Montréal, puis à Toronto.


Publié le Lundi 8 Janvier 2007 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3044 fois