Sommaire
Senior Actu

Pension de réversion : 3.9 millions de bénéficiaires pour une moyenne mensuelle de 572 euros (2004)

Selon une étude de la DREES parue en octobre 2007 dans la revue Etudes et Résultats, le nombre de personnes bénéficiaires d’un droit dérivé d’un régime obligatoire de base ou complémentaire s’élève à 3.9 millions de personnes en France en 2004. D’autre part, une très large majorité (92%) des bénéficiaires d’une pension de réversion est constituée de femmes et le montant moyen mensuel brut pour les veuves s’élève à 572 euros.


En 2004, selon la DREES (ministère de la Santé) on estime à 3,9 millions le nombre de personnes bénéficiaires d’un droit dérivé d’un régime obligatoire de base ou complémentaire, soit plus d’un quart de l’ensemble des retraités de droit direct et dérivé. Un million d’entre eux ne percevait aucun droit direct, soit parce qu’ils n’avaient pas encore liquidé leurs droits propres, soit parce qu’ils n’avaient acquis aucun droit ou pas suffisamment pour percevoir une rente régulière.

Toujours selon cette enquête, en 2004, le montant moyen de la pension de droit dérivé s’élevait à 572 euros mensuel brut pour les veuves ayant une retraite et à 244 euros pour les hommes titulaires d’une pension de réversion. Le montant de leur retraite globale s’élèvait respectivement à 1 028 euros mensuel et 1 513 euros. Le montant de la pension de droit dérivé était plus élevé pour les veuves les plus âgées, ces générations ayant des droits directs plus faibles que les jeunes retraitées.

92 % des bénéficiaires d’une pension de réversion sont des femmes, souligne encore la DREES. Cette forte proportion s’explique par l’espérance de vie moins élevée des hommes et par le fait qu’ils ont en moyenne des épouses plus jeunes qu’eux. Par ailleurs, parmi les générations les plus âgées, les veufs peuvent ne pas être bénéficiaires d’une pension de réversion, du fait notamment que leurs anciennes conjointes n’ont pas acquis de droits propres.

Enfin, les situations de veuvage et les montants de droits dérivés sont très divers, compte tenu de l’hétérogénéité des parcours de carrière des conjoints décédés et des droits qu’ils ont acquis. La majorité des personnes reçoivent au titre de la réversion de faibles montants de pensions. Cependant, pour une petite partie de la population, les montants de droits dérivés sont importants, parfois cumulés avec des droits propres élevés.


Publié le Mardi 6 Novembre 2007 dans la rubrique Retraite | Lu 9160 fois