Sommaire
Senior Actu

Pays-Bas - Mise au point du premier vaccin contre le virus du Nil


La firme de biotechnologie néerlandaise « Crucell » a annoncé en juin dernier la mise au point du premier vaccin contre le virus du Nil occidental (VNO). Le VNO, transmis aux humains par les moustiques, se propage également par transfusion sanguine, et selon certains scientifiques par l’allaitement. Après une période d’incubation de 5 à 15 jours, il peut causer des complications sévères dans 15% des cas, mortelles dans 3 à 15% des cas. Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables face à ce virus qui perturbe le fonctionnement du système nerveux central et cause une inflammation des tissus cérébraux. Depuis 1999, les États-Unis et le Canada ont recensé 4 100 contaminations, dont 284 décès. Si le vaccin n’est pas encore prêt pour les humains, les tests réalisés sur des animaux s’avèrent prometteurs : ils ont par exemple été effectués sur des oies, particulièrement vulnérables face à l’agent pathogène. Grâce au vaccin, elles résistent à une forte exposition au VNO, auquel elles ne survivent normalement pas. Les futurs développements cliniques seront annoncés au cours de l’année, mais il faudra attendre plusieurs années avant la commercialisation d’un traitement.


Publié le Mardi 9 Septembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 291 fois