Sommaire
Senior Actu

Pays-Bas – Les isoflavones n’ont aucun effet bénéfique sur les femmes seniors, selon une étude


Les isoflavones* de soja semblent ne jouer aucun rôle dans la réduction du taux de cholestérol, l’amélioration de la densité minérale osseuse ou les fonctions cérébrales chez la femme au moment de la ménopause, comme le soulignent les recherches néerlandaises publiées le 7 juillet dans le Journal of the American Association.

Les isoflavones, que l’on trouve en grandes quantités dans le soja, sont utilisés comme une alternative à la prise d’oestrogènes dans le traitement des symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur par exemple).

Depuis la découverte des bienfaits de ces nutriments, les ventes se sont envolées. Pourtant, les recherches menées au Centre Médical de l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas, viennent nuancer l’engouement pour les vertus du soja.

202 femmes, âgées entre 60 et 75 ans et en bonne santé, ont été séparées en deux groupes. Certaines ont reçu des protéines de soja alors que les autres ont pris un placebo. Après un an d’étude, les chercheurs n’ont constaté aucune différence entre les deux groupes qu’il s’agisse des fonctions cognitives, de la densité minérale osseuse ou du taux de lipides. Ils ont donc supposé que les isoflavones n’avaient aucun d’effet bénéfique sur la femme âgée.

Les auteurs notent cependant que les changements physiologiques engendrés par la ménopause nécessitent plus d’une année pour apparaître au grand jour et qu’après 12 mois d’étude, ils n’ont peut-être pas le recul suffisant pour juger de l’utilité du nutriment. De plus, ils n’occultent pas l’hypothèse selon laquelle les compléments n’aient pas fonctionné parce qu’aucune femme n’était souffrante.

* Les isoflavones sont des phytoœstrogènes ou, en d’autres termes, des nutriments d’origine végétale doués d’activités agonistes ou antagonistes des œstrogènes. La génistéine et la daidzéine sont les deux isoflavones de soja les plus étudiés.

On trouve des isoflavones dans plusieurs aliments d'origine végétale, notamment les légumineuses, les oignons, les pommes, le vin rouge, les raisins, l'huile d'olive, les agrumes et le thé (vert et noir).

C'est toutefois le soya (une légumineuse) qui en est la source la plus substantielle.


Publié le Lundi 19 Juillet 2004 dans la rubrique Nutrition | Lu 1729 fois