Sommaire
Senior Actu

Pays-Bas - Les acides gras diminuraient le risque d’affaiblissement de fonctions cognitives


La consommation régulière du poisson gras, et la prise d’acides gras polyinsaturés omega-3, seraient associées à un moindre risque de perte de fonctions cognitives chez les personnes entre deux âges, démontre une étude néerlandaise récemment parue dans la revue « Neurology ». En revanche, le cholestérol et les graisses saturées augmenteraient les risques d’affaiblissement des capacités de mémoire, a conclu l’équipe de chercheurs néerlandais ayant effectué les recherches.

L’étude a été menée auprès de 1 613 personnes âgées de 45 à 60 ans, et ce sur une période de 1995 à 2000. Les tests portaient sur la mémoire, la rapidité psychomotrice, la souplesse cognitive et la cognition globale. Les résultats ont montré que les acides gras polyinsaturés et le poisson gras étaient bénéfiques pour le fonctionnement cognitif, tandis que le cholestérol augmentait, de façon significative, le risque de perte de capacités cognitives. Les graisses saturées auraient le même effet, mais dans une moindre mesure.


Publié le Mercredi 18 Février 2004 dans la rubrique Divers | Lu 569 fois