Sommaire
Senior Actu

Paris : mille défibrillateurs seront déployés sur cinq ans dans l'espace public

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a clôturé lundi dernier, les « Assises Parisiennes de la Santé » au cours desquelles elle a annoncé le déploiement de mille défibrillateurs dans l’espace public durant les cinq prochaines années. Il était temps.


Pour prévenir les morts subites, la maire de Paris a décidé du « déploiement de mille défibrillateurs dans l’espace public en cinq ans ». Le fait est que la capitale française était bien en retard dans ce domaine par rapport à d’autres grandes villes dans le monde qui sont équipées depuis longtemps… Et le communiqué de la mairie de préciser : « ils seront installés devant chaque pharmacie, dans les parcs ou encore sur les rives de Seine. Ils seront un outil concret et utile face aux accidents cardiaques ».
 
Rappelons que sans prise en charge immédiate, plus de 90% des arrêts cardiaques sont fatals. Sept fois sur dix, ils surviennent devant témoin, mais moins de 20% de ces témoins connaissent les gestes de premiers secours. Or, 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.
 
Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 5% ; il est 4 à 5 fois plus élevé dans les pays où les lieux publics sont équipés en défibrillateurs automatisés externes et où la population est formée aux gestes qui sauvent.
 
Rappelons aussi que les maladies cardiovasculaires tuent chaque année 147.000 Français. Elles sont la première cause de mortalité chez la femme dans l’Hexagone et la première cause de mortalité dans le monde. Responsables de situations d’invalidité et de diminution de la qualité de vie, leur poids économique est considérable : les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 10% des séjours hospitaliers et constituent environ 30 % des affections de longue durée prises en charge par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.
 
Selon les prévisions de l’OMS, le nombre de morts des suites de maladies cardiovasculaires dans le monde pourrait atteindre 23,4 millions en 2030.


Publié le Mardi 21 Février 2017 dans la rubrique Santé | Lu 1039 fois