Sommaire
Senior Actu

Paris : la Maison des Générations

La Ville de Paris a inauguré hier la Maison des Générations, une toute nouvelle résidence où étudiants et personnes âgées peuvent vivre ensemble. Bel exemple de cohabitation intergénérationnelle au cœur même de la capitale.


L’intergénération est un phénomène qui est apparu il y a une bonne dizaine d’années et qui ne cesse de prendre de l’ampleur en ce début de 21ème siècle…
 
Conséquence directe du vieillissement de la population doublée d’une prise de conscience de l’importance de favoriser le « vivre ensemble ».
 
Dans cet esprit, la Ville de Paris, qui a compris l’intérêt de l’intergénération assez tôt, vient d’inaugurer la bien-nommée « Maison des Générations ». Plus concrètement, il s’agit d’une résidence d’habitation située au 30-32 quai des Célestins (dans le Marais) qui va permettre à des étudiants et des personnes âgées de vivre ensemble… Cet établissement a ouvert ses portes le 30 janvier 2014 à la place d’anciens services de la municipalité.
 
Cet ensemble entièrement rénové sera géré par deux associations : Coallia et l’Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs (ALJT). Ces dernières ont travaillé avec la Paris à la mise en place d’une forme d’hébergement innovante : des espaces de vie communs –salle polyvalente, bibliothèque, cour couverte, salle de gym…- ont été créés entre deux structures distinctes, adaptées aux besoins spécifiques des jeunes et des seniors résidants.
 
Des animations, des échanges de services et des sorties communes seront également organisés pour faciliter les échanges entre chaque génération (qui ne se font pas toujours naturellement ; il ne faut pas non plus tomber dans l’angélisme...). Plus précisément, la Maison des Générations comprend une résidence pour personnes âgées de 45 logements sociaux PLUS, ainsi qu’un foyer de jeunes travailleurs de 47 logements PLA-I, dont 7 accessibles aux personnes à mobilité réduite.
 
Rappelons que Paris développe depuis 2008 une politique intergénérationnelle volontariste. Ainsi, 80.000 euros sont dédiés chaque année au soutien des associations intergénérationnelles (loisirs, culture, habitat, emploi). Par ailleurs, une Charte de la cohabitation intergénérationnelle a été signée en 2010 ; à ce jour plus de 300 binômes jeunes/seniors cohabitent dans la capitale. C’est bien, mais c’est une goutte d’eau dans l’océan au regard de la demande et du potentiel qu’offre Paris…
 


Publié le Vendredi 31 Janvier 2014 dans la rubrique Intergénération | Lu 1530 fois