Accueil
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
 
Internet

Paris : Club Tablette, des cours d’informatique adaptés aux seniors


Internet et l’informatique sont des outils précieux pour rester dans le vent… Pourtant, il ne faut pas se voiler la face : de nombreux seniors restent encore complétement hermétiques aux nouvelles technologies. Pour réduire cette véritable fracture numérique, l’association parisienne Relais 59* a mis en place dans le 12ème arrondissement, Club Tablette, des cours d’informatique adaptés aux seniors. Détails.


Les personnes de soixante ans et plus éprouvent de réelles difficultés à entrer dans la révolution numérique et Internet qui s'opère depuis plusieurs années dans notre société.

Une bonne proportion d'entre elles ne sait toujours pas utiliser un ordinateur. D'autres, ont encore un maniement très précaire de l'outil informatique, malgré une démarche d'apprentissage à domicile ou dans des structures spécialisées (espaces publics numériques, clubs informatiques pour les seniors, ateliers multimédia dans des associations de quartiers ou des centres d'animation…).

Depuis le milieu des années 80, ce centre social est engagé dans l'apprentissage de l'informatique à destination de tous les publics de notre quartier et du 12e arrondissement. Cette démarche de sensibilisation et de vulgarisation s'est considérablement accrue en 2007, lorsque cette structure a créé un espace public numérique (EPN) soutenu par la Ville de Paris et labellisé Net Public.

A titre indicatif, ces quatre dernières années (2007-2010), « nous avons formé à l'informatique et à l'Internet (Web et courrier électronique) près de 450 personnes retraitées, de 60 à 89 ans. Parmi ce public fortement touché par la fracture numérique, nous considérons, après plusieurs années de recul, qu'environ la moitié des stagiaires n'est pas en capacité d'assimiler les manipulations basiques permettant d'utiliser de manière autonome un ordinateur : utilisation correcte de la souris et du clavier, manipulation des menus, création, nommage, déplacement, suppression des dossiers et des fichiers, et utilisation d'un navigateur Web et d'une messagerie électronique notamment » indiquent les responsables de ce projet.

De plus, la logique arborescente que développe l'informatique à travers ses interfaces reste encore obscure pour une majorité des seniors. Avec l'arrivée des nouvelles versions de Windows1 (Windows Vista et Windows 7), les incompréhensions et les « décrochages » dans l'apprentissage s'accentuent chez les seniors. Cela est dû au fait que ces interfaces vont vers toujours plus de détails et de fonctionnalités. Ce phénomène de foisonnement perturbe les utilisateurs en général et les seniors en particulier. La capacité à se repérer et à se mouvoir dans un espace virtuel, qui est la principale difficulté rencontrée par les seniors, diminue du même coup et entraîne chez certains, un fort sentiment de découragement…

« Face à de telles difficultés, nous avons toujours cherché à ajuster au mieux nos cours et nos pratiques, pour mettre en confiance ce public et l'aider à mieux apprivoiser la machine et son environnement. Par exemple, pour les personnes les plus déconcertées par l'interface et la mécanique dossiers/fichiers, inhérente à tout système d'exploitation, nous avons réduit nos ambitions en mettant au point des programmes allégés où nous ne présentons que la navigation sur le Web et l'usage a minima du courriel (savoir se connecter à sa messagerie et savoir envoyer et recevoir un message) » précise l’association dans son communiqué.

Et de poursuivre : « dans tous les cas, nous mettons un point d'honneur à former nos stagiaires en petits groupes (8 personnes maximum) et nous adoptons un rythme volontairement lent. Nous proposons, le plus possible, un suivi des stagiaires à travers des séances de soutien et de pratiques accompagnées. Malheureusement, notre expertise pédagogique, nos remises en cause régulières et notre patience ne peuvent pas tout. Car certains utilisateurs (nous en sommes aujourd'hui convaincus) resteront toujours hermétiques à l'ordinateur et à sa logique arborescente ».

La tablette PC : un objet transitionnel plus proche des seniors dans leur apprentissage ?

A moins qu’un nouvel outil numérique, plus ergonomique, d’un accès plus immédiat nous aide à répondre aux besoins encore trop peu souvent (ou mal) satisfaits. Cet outil, c’est peut-être la tablette PC. Ce dernier objet culte des technophiles, qui se répand comme une traînée de poudre, suivant les traces de son cousin le smartphone, ouvre, nous semble-t-il, de nouveaux horizons en matière de formation et de prise en compte des handicaps de nombre d’exclus numériques. Même si la tablette PC ne peut pas être à proprement parler classée dans la catégorie des gérontechnologies, il est indéniable qu’elle présente de nombreux atouts pour faire aimer les TIC aux publics les plus âgés.

Comme elle engage directement le corps de l’utilisateur, son accès est plus immédiat, moins virtuel. Pas de distance entre l’utilisateur et la machine, le doigt pointe ; il touche l’écran. Les choix s’enchaînent plus naturellement. La fluidité qu’elle induit est manifeste. Elle se rapproche des bornes interactives introduites dans l’espace public pour effectuer des tâches courantes de notre vie quotidienne : achat (billets de train/avion, timbres, essence…), réservations/location (billets de spectacles, chambre d’hôtel, DVD…), mise à jour de sa situation dans les administrations (Sécurité Sociale, CAF, etc.).

En adoptant la tactilité de l’écran, elle reprend une mécanique déjà familière qui la rend forcément plus sympathique que le bon vieux PC classique. L’utilisateur se voit par là même affranchi du maniement de la souris qui reste ardu pour une grande part des seniors.

La taille et le poids de la tablette PC jouent fortement en sa faveur. La ressemblance avec l’objet livre y est pour beaucoup. Certes fragile, elle est maniable et permet une lecture horizontale qui ne chamboule pas les habitudes de lecture comme peut le faire un écran d’ordinateur. La tablette d’une taille de 10 pouces et plus nous semble d’ailleurs plus adaptée à la vue et à la dextérité des seniors que les tablettes d’une taille plus réduite.

Le coût est, lui aussi, un argument de choix. On peut compter 500 euros environ pour une tablette 10 pouces fonctionnant avec le système d’exploitation ouvert Android. Ce prix rejoint celui des ordinateurs portables que la plupart des seniors primo-utilisateurs acquièrent ces dernières années.

Mieux répondre aux besoins des seniors

Le constat d'échec étant posé chez certains de nos stagiaires, nous restons donc face à des besoins simples auxquels nous ne sommes pas forcément en mesure de répondre. Une des principales motivations, chez les seniors, pour accéder à l’informatique et l’Internet, est la volonté de rompre un certain isolement et de rester en phase avec les jeunes générations (bien souvent leurs petits-enfants) et le monde qui les entoure. De là découlent des besoins élémentaires que la tablette PC peut satisfaire : communiquer avec leurs proches (utilisation du courrier électronique et de la visioconférence (MSN, Skype…) ; récupérer et visualiser des photos acquises avec un appareil photo numérique ; faire des recherches en ligne (consulter la météo, le programme TV, un itinéraire, des cours de bourse) ; recherches sur des sujets qui leur tiennent à cœur (recherches historiques, généalogiques, culturelles en général (expositions, musées, dictionnaires en ligne…) ; et enfin, faire des achats et des démarches administratives en ligne (achats de billets de train et d'avion notamment), comparer les prix avant un achat, consulter ses comptes bancaires, déclarer ses impôts, consulter ses remboursements…

Dans une moindre mesure, les seniors souhaitent également utiliser l’Informatique pour faire des rencontres et jouer : jeux de cartes (bridge notamment), jeux de lettres, jeux de mémoire. La dimension ludique que peut représenter l’informatique n’est pas encore très développée chez les seniors, mais elle s’étend au fur et à mesure que leur niveau augmente. La règle que nous nommons chez nous « l’appétit vient en mangeant » joue dans ce cas à plein. En effet, à leurs débuts en informatique, les seniors ne parviennent pas à cerner les grandes potentialités de l’ordinateur. Ils ont beaucoup de mal à exprimer clairement leurs besoins. Ce n’est qu’après une sensibilisation qu’ils commencent à les entrevoir. La tablette PC peut avantageusement réduire le temps d’apprentissage et les aider à formuler de vrais désirs.

Une formation au plus près des seniors

Dans la droite ligne de nos formations classiques, nous tenons à proposer aux stagiaires un environnement et des conditions optimales. Les ateliers seront d'une durée de deux heures par semaine. Ils auront donc lieu en petits groupes de six personnes avec un formateur senior. Parmi nos formateurs bénévoles, nombre d'entre eux sont à la retraite. Ils connaissent parfaitement l’informatique et les nouveaux outils numériques tels que les tablettes PC. Ils sont des médiateurs pleinement conscients des difficultés des seniors dans le maniement d’un ordinateur et ont une grande habitude dans l’accompagnement. Le fait que les formateurs sont eux-mêmes à la retraite est perçu par les stagiaires seniors comme une proximité supplémentaire ; un rapport privilégié s’instaure naturellement, car le formateur « leur ressemble ». C’est un atout indéniable qui installe entre stagiaires et formateur une confiance nécessaire pour pallier les appréhensions.

Afin de créer une bonne dynamique d'apprentissage, nous suivrons, dans l'évaluation des compétences de nos stagiaires, le modèle des ceintures de couleur, héritage du judo occidental. Ainsi, les stagiaires débutants se verront attribuer une ceinture blanche. Au fur et à mesure que leurs connaissances de la tablette augmenteront, les ceintures changeront de couleur : jaune, orange, verte, bleue, violette, marron et noire. Lorsqu'un stagiaire aura atteint la ceinture marron, il pourra, s'il le souhaite, devenir tuteur d'un autre stagiaire. Faciliter l'entraide entre les stagiaires est une des composantes de notre pédagogie qui nous tiennent à cœur.

*Le Relais 59 est une association loi de 1901 fondée en 1980, agréée centre social par la CAF de Paris. Son territoire d’intervention est le quartier des Quinze-Vingts (Aligre-Gare de Lyon) et, plus largement, le 12e arrondissement de Paris. L’association compte 12 salariés et une soixantaine de bénévoles.

Infos pratiques

L’@nnexe
8, place Henri Frenay
75012 PARIS
Tél : 09 53 21 27 82
infos@csrelais59.org

Lu 2462 fois
Publié le Lundi 8 Octobre 2012


Réagissez




Suivez-nous sur Facebook

Découvrez les 10 articles les plus :

Newsletter : restez informés par email