Accueil
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
 
Nutrition

Pain Senior : pour répondre à la problématique de la dénutrition chez les seniors


Quoi de plus courant comme aliment que le pain, consommé quotidiennement par des millions de Français… Après six ans de recherche, le tout premier projet du pôle Vitagora (Dijon) vient de voir le jour. Résultat ? Le pain senior, un pain alicament élaboré à partir de Farine +, qui vise à répondre à la problématique de la dénutrition chez les personnes âgées.


« Que ton aliment soit ta seule médecine » disait déjà Hippocrate au Vème siècle avant J.C. !

Aujourd’hui, parce que la dénutrition représente un problème de santé publique majeur chez les personnes âgées, les recommandations du PNNS (Programme National Nutrition Santé) visent à en diminuer la prévalence.

Dans ce contexte, à la fois symbole et aliment de base pour la population française, le pain n’échappe bien évidemment pas à l’innovation santé.

C’est ainsi qu’est né le « pain senior », un petit pain qui ressemble à un pain au lait, à la texture briochée et moelleuse, qui a fait l’objet de deux études cliniques dans les EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) et au sein du CHU de Dijon*.

pain senior
Ce pain a été conçu pour que les personnes âgées puissent le mastiquer facilement et qu’elles ne rencontrent pas de soucis de troubles de déglutition.

« Les résultats obtenus sont plus que satisfaisants puisque 82% des personnes auxquelles a été proposé quotidiennement ce pain senior l’ont consommé entièrement » indique Malika Mahdi, responsable marketing au sein de Cérélab.

L’originalité du pain senior, qui vise à éviter la prise de comprimés, réside dans l’enrichissement (protéines, vitamines, minéraux et en goût) d’un aliment de consommation courante, de manière équivalente aux enrichissements de compléments nutritionnels oraux hyperprotéiques existant actuellement sur le marché, tout en s’adaptant aux capacités sensorielles de cette population.

A noter que ce produit pourrait être commercialisé en grandes surfaces auprès du grand public d’ici six mois à un an.

*Quelques données en termes de consommation et de valeurs nutritionnelles de cette étude :

Le taux de consommation du pain enrichi est supérieur de 7% à celui des compléments nutritionnels.
82% des personnes suivies ont consommé le pain entièrement tous les jours.
99% des personnes ayant une absence partielle ou totale de dentition ont pu consommer le pain.
Sélénium, vitamines B6, B9 et B12 apport protéique et énergétique sur la journée sont les paramètres améliorés avec la consommation du pain enrichi.

Lu 2341 fois
Publié le Lundi 8 Octobre 2012


Réagissez




Suivez-nous sur Facebook

Découvrez les 10 articles les plus :

Newsletter : restez informés par email