Sommaire
Senior Actu

Ostéoporose : l'AFLAR lance une grande enquête auprès des patients

L’Association Française de Lutte Antirhumatismale (AFLAR) vient tout juste de lancer sur son site Internet une grande enquête inédite auprès des patients souffrant d’ostéoporose pour faire le point sur une pathologie fréquente, silencieuse et encore mal connue du grand public. Pour entendre la voix des patients souffrant d’ostéoporose.


La perte en taille est-elle un signe d’ostéoporose ? Une fracture est-elle un symptôme ? Comment se fait le diagnostic ? A quel âge ? La ménopause peut-elle aggraver l’ostéoporose ? Faut-il aménager son domicile ?  
 
Avant d’aller plus loin, rappelons qu’en France, près de 2,5 millions de femmes sont atteintes d’ostéoporose et plus de douze millions présentent des risques de fractures après la ménopause ! Cette pathologie concerne une femme sur trois et un homme sur cinq (on le sait moins) à partir de cinquante ans. Maladie silencieuse, l’ostéoporose devient visible (trop tardivement) le jour où la première fracture survient.
 
Dans ce contexte, l’AFLAR a décidé de se mobiliser en lançant les premiers Etats Généraux de l’ostéoporose qui visent à réaliser un état des lieux des besoins et attentes des patients, mais aussi des différents acteurs impliqués dans la prise en charge de l’ostéoporose.
 
A partir de cette semaine et durant tout l’automne, l’AFLAR met en ligne sur son site internet une enquête d'envergure, dédiée aux patients atteints d’ostéoporose pour mieux les connaître. Deux questionnaires sont disponibles : le premier s’adresse aux personnes n’ayant pas eu de fracture et le second s’adresse aux personnes ayant eu une fracture liée à l’ostéoporose. Ces questionnaires distincts se justifient car les difficultés, les besoins et les attentes des personnes malades peuvent être différents si elles ont ou non été victimes de fracture.

www.aflar.org


Publié le Jeudi 8 Septembre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1049 fois