Sommaire
Senior Actu

Orthonet, un site internet d’orthographe géré par un nonagénaire

Différentes enquêtes tendent à montrer que les seniors sont de plus en plus présents sur le Web. Il semblerait que les exemples concrets se multiplient et confirment cette tendance. En effet, après Mme Lamiable, conteuse septuagénaire qui tient son weblog, c’est au tour de M. Müller, un strasbourgeois de 96 ans qui gère un site de vérification orthographique depuis huit ans.


Ce monsieur répond donc quotidiennement, en ligne, et gratuitement depuis huit ans maintenant, aux questions les plus complexes posées par les internautes, concernant la grammaire et l’orthographe de la langue française, indique une récente dépêche de l’AFP.

En effet, il est à l’origine de la création du site internet Orthonet, où les demandes les plus diverses, lui parviennent quotidiennement. Et de préciser « qu’il y a des questions auxquelles je réponds tout de suite, mais ce n'est pas toujours évident (…). La langue, ce ne sont pas seulement des règles, mais surtout des situations », explique M. Müller.

Cependant, d’une manière générale, pour les mots rares, les néologismes, les problèmes d'accord, le sens des mots, etc., il suffit de poser une question. L’internaute reçoit alors sa réponse dans les 24 heures, indique le site internet.

Passionné par la langue française, Monsieur Charles Müller est linguiste et professeur émérite de l'université de Strasbourg. Il a travaillé au service culturel de l'ambassade de France en Allemagne après la seconde guerre mondiale, où il prendra conscience des problèmes grammaticaux qui, contrairement aux idées reçues, ne se posent pas uniquement aux étrangers mais aussi aux Français.

Après avoir créé une revue sur l’orthographe et la grammaire, il lance un service Minitel de consultation linguistique destiné aux francophones. Puis plus tard, tout naturellement, il décline son concept pour l’internet, avec l’aide du Conseil international de la langue française (CILF).

Son site connaît maintenant un véritable succès : il reçoit 120 textes à corriger quotidiennement et il a enregistré près de 3.2 millions de consultations en 2005. Face à cette popularité croissante, le nonagénaire doit donc être épaulé maintenant par quatre collaboratrices, mais refuse l’idée de passer en format payant.

A la question de savoir jusqu'à quand il répondra aux demandes des internautes, il n'hésite pas un instant : « jusqu'au jour où cela ne me passionnera plus. Après, je compte sur mes collaboratrices ».
Orthonet, un site internet d’orthographe géré par un nonagénaire


Publié le Vendredi 17 Février 2006 dans la rubrique Internet | Lu 5101 fois