Sommaire
Senior Actu

Orthodontie : le point sur les nouveaux traitements

Suite à la conférence qui s’est tenue cette semaine à l'occasion de la clôture des 19ème Journées de l'Orthodontie de la FFO, qui cette année avait pour thème « l'orthodontie et la qualité de vie », Jean-Baptiste Kerbrat et Philippe Kalifa, orthodontistes et membres de la FFO font le point sur les nouveaux traitements disponibles de nos jours.


Depuis plusieurs années, on assiste à une amélioration constante des traitements en orthodontie, notamment grâce à l’arrivée de nouveaux matériaux et des technologies 3D. Conséquence directe de ces avancées : un plus grand confort pour le patient.  
 
Amélioration des matériaux utilisés 
Les matériaux utilisés dans le cadre d’un traitement orthodontique ont considérablement évolué depuis trente ans !
 
Les attaches sont désormais collées directement sur les dents et remplacent depuis longtemps les bagues, en particulier sur les dents antérieures, ce qui signifie pour le patient, une moindre douleur. Elles ont été également miniaturisées et sont donc moins visibles : composite, céramique, plastique… les matériaux utilisés pour les fabriquer évoluent sans cesse pour augmenter le confort visuel du traitement !
 
Les colles photo-polymérisables : il s’agit des colles qui sont utilisées pour fixer les attaches. Elles ont une action d’adhésion rapide, ce qui signifie pour le patient, un temps de pose plus court.
 
Les fils à mémoire de forme : ces fils utilisés lors d’un traitement ont également beaucoup évolué. D’abord en acier, ils sont désormais dits « à mémoire de forme ». Thermo-sensibles, ils sont mous et flexibles hors de la bouche. Une fois posés, la chaleur de la bouche réchauffe les fils qui vont reprendre petit à petit leur forme initiale. La dent va donc être mobilisée de façon constante avec une force douce et continue, cette force éliminant les douleurs intrinsèques au déplacement dentaire.   
 
Aujourd’hui, les praticiens n’hésitent plus à mixer les techniques : attaches vestibulaires à certains endroits, linguales à d’autres, utilisation de gouttières avec toujours le seul et même objectif : combiner confort du patient et efficacité du traitement. 
 
Modernisation des traitements
En trente ans, ce ne sont pas seulement les matériaux utilisés qui ont évolué, les traitements aussi ont changé. La prise en compte du patient dans sa globalité (fonctions respiratoires, masticatoires et postures), le dépistage précoce des malocclusions et la prévention permettent d’améliorer la qualité des traitements.  
 
La modernisation des traitements passe également par celle des cabinets avec une connectivité et une interactivité toujours plus fortes : ainsi, les patients reçoivent des textos pour éviter d’oublier leur rendez-vous, ils peuvent également échanger plus facilement avec leur praticien par mail.
 
Arrivée des nouvelles technologies 
L’arrivée des nouvelles technologies a considérablement modifié le travail en cabinet. La plus grande avancée en date est l’utilisation de la 3D.
 
La numérisation : les patients subissent une exposition moins longue aux rayons. L’irradiation est donc moindre.
 
La radiographie 3D permet dans certains cas de ne pas multiplier le nombre de clichés et d’avoir toutes les informations en une même acquisition.
 
Les empreintes numériques ont également fait leur apparition dans certains cabinets : elles remplaceront les pâtes introduites dans la bouche pour réaliser un moulage des dents et qui peuvent susciter chez le patient des réflexes nauséeux. Les praticiens peuvent aussi utiliser des caméras qui leur permettent d’avoir rapidement un visuel des dents en 3D.  
 
Le praticien reste le maître d’œuvre de l’analyse informatique de ces données numériques. Il peut réaliser le plan de traitement, voire concevoir et fabriquer certains appareils. C’est également un outil d’information des patients.   
 
Nouveaux traitements, nouveaux matériaux pour un meilleur confort du patient 
L’évolution constante des matériaux utilisés et des traitements proposés a des répercussions non négligeables sur le confort des patients.
 
Confort de pose : la pose d’attaches sur les dents ne génère désormais plus de douleurs chez les patients, ni d’inconfort (dû à des séances de soin trop longues)
 
Confort de port
: les attaches étant moins proéminentes sur les dents, les muqueuses sont moins irritées. 
 
Confort visuel : les traitements orthodontiques ne sont plus aussi visibles qu’auparavant. Les attaches sont désormais plus discrètes ou peuvent être fixées derrière les dents. Les gouttières transparentes sont une alternative de plus en plus utilisée.   
 
L’apport de ces nouveaux traitements et de ces nouvelles technologies est tel qu’aujourd’hui, il est possible de traiter des patients qui n’auraient pas pu l’être : les exemples de l’enfant trompettiste qui aurait dû abandonner son instrument pour porter des bagues, ou de l’hôtesse d’accueil qui ne voulait pas porter d’appareil visible tant son sourire est important, sont parlants.  
jours. 


Publié le Jeudi 17 Novembre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1128 fois