Sommaire
Senior Actu

Orteils en griffe : Smart Toe, une nouvelle solution chirurgicale

Alors que les « orteils en griffe » constituent une déformation des pieds fréquente qui touche environ 10% des femmes, notamment vers la cinquantaine, des chirurgiens orthopédistes spécialistes du pied, insatisfaits par la technique actuelle de l’arthrodèse, se sont lancés dans la conception d’un nouveau type d’implant baptisés Smart Toe qui s’annonce « révolutionnaire, tant en terme de résultats fonctionnels qu’esthétiques ».


Si en matière de chaussure l’élégance prime souvent, porter de « mauvaises chaussures » peut avoir des conséquences désastreuses pour les pieds. Porter des talons qui tassent le pied au bout de la chaussure ou simplement des chaussures trop serrées entraîne un déséquilibre musculaire et une mauvaise répartition des efforts sur le pied. Cela favorise alors l’apparition d’un hallux valgus qui s’associe souvent à la formation d’orteil en griffe : l’orteil est alors recroquevillé, rigide, douloureux et peut gêner le chaussage.

Mais au-delà des chaussures, il existe aussi d’autres causes à l’apparition des « orteils en griffes » : « L’avant pied rond » (excès de longueur de certains métatarses), « le pied grec » (caractérisé par un 2ème orteil plus long) ou le « pied creux ». On évoque également l’hyperlaxité ligamentaire, l’obésité et la ménopause comme facteurs favorisants de ces problèmes de pieds...

Lorsque les déformations sont faibles ou réductibles, la simple modification du chaussage ou le port de semelles orthopédiques peut suffire à soulager ces déformations. Cependant, dans bien des cas, il est souvent trop tard et la chirurgie est alors le seul moyen à envisager. Actuellement, la solution chirurgicale consiste à souder les deux phalanges recroquevillées pour retrouver la position normale de l’orteil.

« Cette soudure, appelée « arthrodèse », se réalisait jusqu’à présent avec des broches métalliques traversant tout l’orteil et dépassant de son extrémité » rappellent les concepteurs de Smart Toe. Et d’ajouter : « cette technique, qui peut paraître un peu barbare, présente un risque important d’infection, associé à une gêne et une douleur importante, sans parler des résultats qui peuvent parfois s’avérer inesthétiques »…

Dans ce contexte, des chirurgiens orthopédistes spécialistes du pied, insatisfaits par cette technique, se sont lancés dans la conception d’un nouveau type d’implant qui s’annonce « révolutionnaire, tant en terme de résultats fonctionnels qu’esthétiques ». Il s’agit de l’implant Smart Toe, « un implant à mémoire de forme qui, inséré « par le dessus » de l’orteil, va mettre en compression les deux phalanges déformées pour qu’elles se soudent correctement ».

« L’implant, à la chaleur corporelle, va s’ouvrir grâce à la mémoire de forme et s’ancrer dans les phalanges. C’est grâce à cette grande stabilité que cette technologie va diminuer la douleur du patient ainsi que les complications post-opératoires » affirment les concepteurs dans un récent communiqué. Selon eux, « les études cliniques démontrent que les résultats sont excellents et que 95% des patients opérés sont très satisfaits ».

Ce nouveau dispositif devrait donc permettre une récupération fonctionnelle du pied beaucoup plus rapide qu’avec d’autres méthodes (ni retrait, ni réintervention contrairement à la solution par broche). Il devrait donc permettre une réduction de la période de convalescence et donc, une reprise de toutes les activités quotidiennes facilitée, notamment pour les femmes actives qui craignent l’immobilisation.


Publié le Jeudi 7 Mai 2009 dans la rubrique Bien-être | Lu 8817 fois