Sommaire
Senior Actu

Opteaman accompagne les entreprises face à l’allongement de la durée de vie professionnelle

Face à l’allongement de la vie professionnelle d’une part et à la difficulté de retrouver un emploi passés les cinquante ans d’autre part, le cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines Opteaman, a décidé de mettre son expertise au service des entreprises et de leurs collaborateurs afin de les préparer à cet enjeu majeur des prochaines années.


Patrick Blum*, consultant spécialiste des seniors, préconise dans ce sens une série d’actions qui se traduisent par des dispositifs d’accompagnement au changement, d’évaluation et de formation des hommes.

Selon ce consultant, afin de faciliter la préparation à l’allongement de la vie professionnelle, il faut : inciter les collaborateurs à faire fructifier leur talent en renforçant les évaluations et les formations et organiser des points de carrière réguliers permettant aux salariés de définir leurs orientations professionnelles.

De plus, il devient nécessaire de « reconsidérer les principes d’une carrière réussie ». En effet, « les critères de réussite professionnelle ne doivent plus nécessairement être associés à un parcours vertical dans le cadre d’une même fonction, se traduisant par une promotion et l’accès à des fonctions de management » indique M. Blum. Les salariés doivent prendre conscience de leur capacité à décider de leur destin et à se projeter dans l’avenir. Ils pourront dès lors : développer leurs compétences afin de pouvoir changer de métier tout au long de leur vie professionnelle et envisager une carrière de formateur ou d’expert stratégique grâce à la richesse de ses expériences techniques et humaines.

De même, il est important de « renforcer la communication entre les différentes générations ». Et Patrick Blum de reconnaître que « la cohabitation entre jeunes collaborateurs et seniors au sein de l’entreprise n’est pas toujours aisée ». Les luttes de pouvoirs et les barrières culturelles doivent être renversées pour établir un dialogue constructif entre les générations. Les quadragénaires doivent apprendre à écouter et mettre à profit l’expérience des quinquagénaires, et inversement, ceux-ci doivent être réceptifs aux nouveaux savoirs et performances des plus jeunes.

Enfin, le consultant précise qu’il faut « adapter la structure de la rémunération du salarié au cours de sa carrière selon l’évolution de ses besoins ». De fait, les besoins d’un individu évoluent fortement au cours de son existence. « En début de carrière, son intérêt se focalise sur ses gains financiers qui lui permettront de réaliser des investissements. Lorsqu’il fonde une famille, il va s’attacher à développer un capital de prévoyance pour son conjoint et ses enfants. Lorsque il n’a plus d’enfant à charge, ses revenus seront plus particulièrement destinés à anticiper sa retraite » remarque M. Blum. Et de conclure que « le coût de l’emploi d’un quinquagénaire expérimenté aujourd’hui est souvent très élevé et par conséquent rédhibitoire pour les entreprises. En adaptant la structure de la rémunération globale entre salaire, prévoyance et retraite selon les différentes phases, l’employeur réalise des économies significatives et le salarié perçoit une rémunération adaptée à ces besoins ».

* Patrick Blum, 30 ans dans le milieu de l’entreprise, tant en France qu'à l'étranger, a fait la majeure partie de sa carrière dans la gestion des ressources humaines au sein de grandes organisations, comme le groupe Henkel, dont il a été le DRH pour la France. Il a rejoint Opteaman en 2004 et s’attache à répondre particulièrement aux problématiques RH des seniors.

A propos d’Opteaman

Créé fin 1992 par Philippe Cirier, Opteaman s’annonce au 4ème rang des cabinets de recrutement français en terme de surfaces d’annonce passées dans la presse nationale et ce en moins de dix ans.

Spécialiste dans le recrutement par annonce et le conseil en management, Opteaman a particulièrement mis son savoir-faire au profit des postes de « middle management » (40% commerciaux, 30% ingénieurs, 20% management à valeur ajoutée, 5% finance, 5% divers).

Les responsables annoncent un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros en 2004. Le cabinet regroupe les compétences de 36 collaborateurs répartis à Boulogne, Lyon, Lille et Bordeaux.


Publié le Mercredi 25 Janvier 2006 dans la rubrique Emploi | Lu 2460 fois