Sommaire
Senior Actu

Olga Kotelko, 91 ans et toujours en super forme !

On le sait… Le sport, c’est bon pour la santé des seniors. Et démarrer une activité physique, même sur le tard, favorise le « bien vieillir », ou si vous préférez, permet de vivre plus longtemps en bonne santé. Olga Kotelko, 91 ans, canadienne d’origine ukrainienne, en est le parfait exemple. En effet, cette nonagénaire qui a repris le sport une fois à la retraite, se porte tellement bien que des chercheurs de l’Université McGill de Montréal (Canada) s’intéressent à sa physiologie, indique un récent article du quotidien américain The New York Times !


Olga Kotelko ne cesse de battre des records du monde sportifs ! Non seulement dans sa classe d’âges (les 90/95 ans), mais également dans des classes d’âges plus jeunes ! Elle détient actuellement une trentaine de records mondiaux.

Certes, ce n’est pas la plus célèbre des athlètes. En revanche, elle est considérée comme l’une des plus grandes sportives au monde ! Avec des résultats proprement remarquables pour quelqu’un de son âge… Autant en saut en hauteur qu’en course à pied ou qu’en lancer de javelots.

Comment fait donc cette nonagénaire pour être aussi en forme malgré ses 90 printemps ? C’est-ce bien ce que cherchent à comprendre des scientifiques de la célèbre Université McGill. C’est là, en plein cœur de Montréal, que la vieille dame se prête à toute une batterie de tests… Prélèvements sanguins, rythmes cardio-vasculaires, résistance musculaire, etc. « J’ai la même énergie qu’à 50 ans » estime Olga Kotelko.

Pourtant la vieille dame n’a pas toujours été une accro de l‘activité physique. Mariée jeune, elle se sépare rapidement de son mari avec deux enfants à charge… Institutrice, elle n’a pas eu tellement le loisir de s’entrainer de manière régulière… En réalité, Olga Kotelko s’est remise au sport à 64 ans. Et à l’athlétisme à 77 ans ! Avec un coach sportif et un entrainement intensif ! Programme qu’elle poursuit encore aujourd‘hui…

Selon les scientifiques qui se penchent sur le « cas Olga », la nonagénaire vieillirait moins vite que ses semblables… Elle conserve une masse musculaire impressionnante pour son âge (alors que passés les cinquante ans, cette dernière a tendance à diminuer). « Elle doit posséder une forme de résistance » estime un chercheur qui l‘étudie. Autre hypothèse : l’entrainement physique intensif permettrait à son corps de se régénérer, de le rendre plus résistant…

Voici donc la preuve -bien- vivante qu’il n’est jamais trop tard pour reprendre le sport (en étant bien évidemment suivi médicalement). Une manière efficace de prolonger votre durée de vie… en bonne santé !


Publié le Jeudi 23 Juin 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 3607 fois