Sommaire
Senior Actu

Odysséa Paris : « une marche-course » le 2 octobre 2011 au profit de la recherche sur le cancer du sein

Le 2 octobre prochain, huit marches-courses caritatives seront organisés dans huit villes-étapes de France dans le cadre d’Odysséa. L’intégralité des inscriptions des concurrents sera reversée aux associations ou établissements qui luttent contre le cancer du sein. 14.000 participants en 2009 ; 18.500 en 2010 ; combien en 2011 ? 20.000 ?


C’est le défi que se lance Odysséa Paris, l’étape la plus importante du circuit Odyssea, qui se courra pour la 3ème année consécutive au profit de l’Institut de cancérologie Gustave Roussy (IGR, Villejuif), le dimanche 2 octobre 2011 au départ de l’Esplanade du Château de Vincennes.

L’intégralité des fonds collectés permettront de poursuivre le financement des programmes de recherche sur les traitements personnalisés du cancer du sein. 445.000 euros ont déjà été collectés ces deux dernières années.

Les nouveautés d’Odysséa Paris 2011 :

Pour 2011, le rendez-vous d’Odysséa Paris est fixé au dimanche 2 octobre et le pari est ambitieux : réunir 20.000 hommes, femmes et enfants, marcheurs ou coureurs et collecter plus de 300.000 euros, pour les reverser à la lutte contre le cancer du sein menée à l’Institut Gustave Roussy.

Le Printemps Nation reconduit son partenariat au profit de l’IGR dans le cadre d’Odysséa Paris en organisant une nouvelle journée de « Shopping solidaire », dans son magasin, le 24 septembre 2011. De nombreux objets de grandes marques seront vendus à petits prix au profit de la lutte contre le cancer du sein et des animations spéciales rythmeront cette journée exceptionnelle.

Pour la première fois, les enfants ont leur propre course, et pourront donc « Courir pour maman » le samedi 1er octobre à 15h sur une distance de 1 km, et seront récompensés par un grand goûter.

Odysséa Paris 2009-2011 : du projet de recherche à une perspective d’essai clinique de grande envergure au niveau national

Les fonds collectés grâce à Odysséa Paris depuis 2009 financent trois axes de recherche, visant à personnaliser les traitements du cancer du sein, menés par l’équipe du Dr Fabrice André, cancérologue et chercheur à l’Institut Gustave Roussy.

Odysséa Paris a déjà permis de financer la phase « Preuve de concept » des deux premiers axes de recherche. Cette phase, souvent difficile à faire financer, a pour objectif de prouver l’intérêt d’une étude avant la mise en place d’un essai clinique national incluant un plus grand nombre de femmes.

- Le premier axe est la poursuite du programme sur les traitements personnalisés en fonction des analyses de l’ensemble du génome de la tumeur, chez 400 patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique. Les analyses effectuées ont montré des résultats préliminaires intéressants pour identifier la cible à inhiber chez ces patientes. Le « livrable » pour 2011 est la mise en place d’une étude clinique à l’échelle nationale, qui sera pilotée par le Dr Fabrice André.

- Le deuxième axe consiste à identifier des marqueurs biologiques prédictifs d’une rechute tardive de cancer du sein. Outre la prédiction du risque de rechute à long terme, cette étude a permis de déterminer si les gènes testés prédisent une forte sensibilité à l’hormonothérapie prolongée. Le « livrable » pour 2011 est la mise en place d’une étude clinique nationale avec la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer.

Concernant l’axe 3 de recherche, Odysséa Paris a permis d’engager les démarches de mise en place de l’étude clinique à l’IGR et de recrutement des patientes en 2011.

- Le troisième axe consiste à identifier des marqueurs biologiques prédictifs de résistance à la radiothérapie. Cette étude est faite dans le cadre d’une collaboration internationale de haut niveau : la même étude clinique aura lieu à Amsterdam et Stockholm, avec des financements différents. L’objectif à moyen terme (4 ans) est d’identifier les gènes qui prédisent l’absence de bénéfice de la radiothérapie. Le « livrable » pour 2011 est le démarrage de l’étude clinique et l’inclusion des 1ères patientes.


Publié le Mercredi 15 Juin 2011 dans la rubrique Santé | Lu 2429 fois