Sommaire
Senior Actu

Nouvelle-Zélande – Le vieillissement de la population active met en péril l’économie de l’île


A l’instar des autres pays riches, la population de la Nouvelle-Zélande vieillit. Le Rapport Hudson* publié le 24 juin dernier tire la sonnette d’alarme et encourage vivement les entreprises à prendre les mesures qui s’imposent face à la très prévisible pénurie de savoir-faire et de connaissances.

Selon le rapport, la majorité des compagnies ne réalise pas le danger que représente le vieillissement de la population active. Sur les 1 800 employeurs interrogés, la moitié seulement pense qu’il s’agit d’un véritable enjeu économique. Pourtant, le manque de main d’œuvre qualifiée est d’ores et déjà perceptible.

Bien que dans l’ensemble peu concernées, les entreprises situées dans le Nord de l’île semblent plus conscientes de l’ampleur du problème que celles se trouvant dans le Sud. « La population méridionale est en moyenne au-dessus de l’âge médian de 34 ans. Il n’est donc pas surprenant qu’elle se sente davantage touchée », indique Greg Thompson, directeur général de Hudson en Nouvelle-Zélande.

Le rapport contredit les données de Business and Economic Research Ltd, firme privée de conseils économiques, selon lesquelles 100 000 nouveaux emplois devaient être créés d’ici deux ans. Selon les dernières prévisions démographiques, un quart des Néo-zélandais auront plus de 65 ans vers 2050, ce qui suppose des départs massifs « de travailleurs expérimentés emportant avec eux des années de savoir-faire et d’intelligence », ajoute le directeur.

On note qu’à l’inverse des métiers de la santé qui se montrent plus ouverts, certains secteurs, tels que les média, la publicité et le marketing -bien que se disant innovants et dans l’air du temps-, sont particulièrement réticents à employer des seniors.

Le seul moyen d’éviter le pire est pourtant de retarder l’âge du départ en retraite. Comme le reconnaît Peter Townsend, directeur de la Chambre de Commerce de Canterbury, la flexibilité est donc de rigueur. Et d’ajouter, « il n'existe aucune loi obligeant les travailleurs à quitter leur emploi à 60 ou 65 ans et à attendre 30 ans que s’ouvrent les portes du paradis ». Depuis 1999, il n’y a en effet plus d’âge obligatoire de cessation d’activité et toute discrimination par l’âge est officiellement illégale.

En 2004, la population globale en Nouvelle-Zélande est de 4 millions d’habitants. 11,6% ont plus de 65 ans.

Nouvelle-Zélande – Le vieillissement de la population active met en péril l’économie de l’île


Publié le Mardi 20 Juillet 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 2680 fois