Sommaire
Senior Actu

Nouvelle-Zélande - La loi sur l'euthanasie rejetée mais pas enterrée.


Le parlement néo-zélandais a rejeté en première lecture, à 60 voix contre 57, le projet de loi sur l’euthanasie. Le député Peter Brown, à l’origine de ce « Death with Dignity bill », n’a pas caché sa déception, regrettant surtout l’absence de débat. Le projet devait ainsi être discuté par un comité réunissant experts et malades, opportunité refusée par le parlement. Une fois voté, le projet aurait fait l’objet d’un référendum populaire sur le droit de l’individu souffrant d’une maladie incurable ou en phase terminale à demander une assistance médicale lui permettant de mettre fin à ses jours. La loi prévoyait aussi un suivi psychologique et médical important mené par un psychiatre et un conseiller. Bill English, leader du parti national, a justifié son opposition en rappelant qu’une telle procédure n’était pas à l’abri de dérives liées aux possibles pressions humaines. Il compare ainsi le personnel de « suivi » à celui existant déjà dans le cadre de la loi sur l’avortement qu’il qualifie « d’incitateur à l’avortement ». Toutefois, le député Brown a rappelé que si la loi n’était pas passée lors de cette session parlementaire, le projet n’était pas enterré pour autant.
Nouvelle-Zélande - La loi sur l'euthanasie rejetée mais pas enterrée.


Publié le Vendredi 1 Août 2003 dans la rubrique Divers | Lu 646 fois