Sommaire
Senior Actu

Nouvelle Donne : une opération de réadaptation des patients accidentés par le bridge

A l’occasion des championnats du monde de bridge qui se tiennent à Lyon du 12 au 26 août 2017, Nouvelle Donne est une opération de solidarité qui vise à transformer le quotidien des patients des centres de rééducation grâce à l’apprentissage du bridge.


Nouvelle Donne : une opération de réadaptation des patients accidentés par le bridge
Malgré les soins médicaux associés à la présence de rééducateurs dévoués, le quotidien des accidentés au sein des établissements de soins reste souvent difficile. En effet, la rééducation est un parcours ponctué de moments de solitude, de découragement et de sentiment d’injustice.
 
Dans cet esprit, l’opération Nouvelle Donne souhaite rompre l’isolement de ces patients en leur proposant un moment de partage grâce à l’apprentissage du bridge qui se veut ici, « être une activité créatrice de liens sociaux ». Pour tous ceux qui redoutent l’isolement de la réadaptation, jouer permet de construire une relation avec ses partenaires de jeux pendant et après la partie.
 
Au-delà du lien social qu’il génère, le bridge a des vertus : physiques, car les joueurs réapprennent la dextérité en manipulant les cartes. Mais aussi psychologiques puisque les bridgeurs reprennent confiance en eux en se mesurant aux autres. Et enfin, intellectuelles car les joueurs stimulent leurs capacités cognitives par le calcul mental et la prise de décision.
 
Convaincus des bienfaits du bridge pour leurs patients, le Centre de réadaptation de Coubert en Seine et Marne et la Clinique Les Alpilles Saint-Rémy de Provence dans les Bouches du Rhône seront les premiers établissements à proposer dès septembre des séances de bridge hebdomadaires entièrement gratuites. 
 
Les séances d’initiation dureront de 45 minutes à 1 heure. Les moyens matériels et humains nécessaires à la réalisation des séances sont pris en charge par les partenaires de l’opération.
 
« Nouvelle Donne » est une opération initiée par le cabinet Jehanne Collard & Associés spécialisé en droit des victimes d’accidents, en partenariat avec la Fédération Française de Bridge et l’association Victimes & Citoyens.  

Rappelons qu’une étude de l’Inserm publiée en 2009 indiquait que les personnes pratiquant au moins deux fois par semaine une activité de loisirs stimulante intellectuellement, comme les jeux de cartes et donc comme bridge, présentaient deux fois moins de risque de déclencher la maladie d’Alzheimer.
  
Plusieurs médecins affirment que la gymnastique intellectuelle et la stimulation de la mémoire que développent les bridgeurs repousseraient de manière significative les effets de cette maladie. D’ailleurs de nos jours, des établissements spécialisés s'appuient sur la pratique du bridge pour entretenir les capacités mémorielles de leurs patients.
 
D’autre part, rappelons que le bridge est le seul sport de l'esprit qui se joue avec un partenaire. C’est donc également un excellent moyen de rester en contact avec les autres et de ne pas souffrir de solitude et d’isolement.


Publié le Vendredi 11 Août 2017 dans la rubrique Santé | Lu 286 fois