Sommaire

Non traité, l'ostéoporose peut rendre vos os aussi fragiles que la porcelaine

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’Ostéoporose, le 20 octobre prochain, l’association Amgen poursuit sa mobilisation contre cette pathologie dans un contexte marqué, ces dernières années, par un nombre de fractures en hausse et un dépistage en baisse. Découvrir cette campagne de sensibilisation auprès du grand public.


Rappelons que l’ostéoporose est une pathologie asymptomatique qui concerne une femme sur trois et un homme sur cinq (on le sait moins) à partir de cinquante ans. Maladie silencieuse « qui ne fait pas mal », l’ostéoporose se dévoile trop tardivement, le jour où la première fracture survient. Et là, c’est un peu tard…  
 
Dans ce contexte, que faire pour empêcher que les os ne se cassent en raison de l’ostéoporose ? En France, chaque année, entre 2,5 et 3,5 millions de femmes sont touchées par cette maladie du squelette qui se caractérise par une diminution de la densité osseuse et des altérations de la microarchitecture des os. Avec le temps, ces altérations rendent l'os plus fragile et augmentent donc le risque de fracture.
 
Dans un contexte de vieillissement de la population, l’ostéoporose (dont on parle moins ces dernières années) est devenue une véritable question de santé publique : on estime ainsi que surviennent chaque année en France, environ 50.000 fractures du col du fémur, 35.000 fractures du poignet et 50.000 à 75 000 fractures vertébrales. Sans compter que douze mois après une fracture de la hanche, on observe une perte d’autonomie chez 80% des patients et un handicap au long cours chez pratiquement un tiers. Avec souvent, une issue fatale à terme.  
 
C’est pourquoi l’Amgen a lancé l’année dernière, cette campagne de sensibilisation du grand public baptisée « Non traitée, l’ostéoporose peut rendre vos os aussi fragiles que la porcelaine ». Cette dernière se prolonge en 2017, sur les réseaux sociaux et à travers l’animation d’un site d’information dédié à la maladie : www.tout-sur-osteoporose.fr.
 
Malgré les nombreux articles et les différentes campagnes d’information, l’ostéoporose reste méconnue et son impact largement sous-estimé. Pourtant, un examen de dépistage existe, l’ostéodensitométrie, et différentes actions de prévention peuvent être menées : alimentation, activité physique, posture, gestes adaptés, prise en charge. Il faut aussi savoir que la perte de taille est un signal d’alerte simple pour dépister une ostéoporose. Si la perte est égale ou supérieure à 4 cm, il convient de consulter un médecin.
 
La campagne de sensibilisation du grand public, lancée avec l’AFLAR, se décline cette année au travers d’affiches, de brochures d’information et de contenus pédagogiques diffusés sur les réseaux sociaux.


Publié le Mercredi 18 Octobre 2017 dans la rubrique Santé | Lu 905 fois



Commentez cette information