Sommaire
Senior Actu

No smoking de Will Self : de l’inconvénient de jeter votre mégot par la fenêtre…

Après Les grands singes ou Dorian, le sulfureux auteur britannique Will Self nous revient avec No smoking. Un ouvrage en forme de satire de la société occidentale où l’interdiction de fumer devient une métaphore de l’hypocrisie de l’Occident. Un roman sombre et drôle à la fois ; un livre déjanté et angoissant… à lire et à offrir.


« Le livre se situe dans un pays qui ressemble à l’Australie. (...) Là-bas, il est partout interdit de fumer. Il y a quelque chose d’ironique à penser qu’en soixante-dix ans, les Australiens sont passés du massacre des Aborigènes, en 1932, à l’interdiction de la cigarette. Pour moi, c’est en effet une métaphore de l’invasion en Irak : contraindre par la force des peuples à adopter la démocratie et le féminisme, voilà qui me semble l’un des plus grands paradoxes de l’Occident » indique l’auteur dans un entretien accordé à l’hebdomadaire Les Inrocks.

En vacances sur une île avec femme et enfants, Tom Brodzinski décide d'arrêter de fumer. Mais son ultime mégot atterrit par mégarde sur la tête de Reggie Lincoln et la bonne résolution va virer au cauchemar : Tom est accusé de tentative de meurtre.

Issue d'une mystérieuse tribu indigène -les Tayswengos-, la femme de Reggie réclame que l'offense subie soit réparée. Tom est condamné par le clan et ne peut quitter l'île. Naïf, il réagit à cette situation kafkaïenne avec passivité. Il ignore qu'un étrange périple l'attend entre chamans, rituels initiatiques et paysages lunaires...

Déjanté, angoissant, « No smoking » est une satire de nos sociétés occidentales. En ligne de mire : le politiquement correct, le colonialisme post-11 Septembre et les valeurs que « l' Axe du bien » avait tenté d'imposer au monde entier.

Will Self a été distingué par la revue Granta comme l'un des meilleurs écrivains de langue anglaise de notre époque, proche des oeuvres de Nabokov, Thomas Pynchon, William Gaddis ou encore Don DeLillo.

No smoking de Will Self
traduit de l'anglais par Francis Kerline,
Editions de l’Olivier
350 p.,
23 euros.
No smoking de Will Self


Publié le Lundi 23 Novembre 2009 dans la rubrique Culture | Lu 2451 fois