Sommaire
Senior Actu

Nestlé Nutrition part en campagne contre la dénutrition et la déshydratation des seniors

Afin de prévenir la déshydratation et la dénutrition chez les personnes âgées, Nestlé Clinical Nutrition, avec le soutien de l’Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR), lance pour la 2ème année consécutive pendant l’été 2007, une campagne d’information et de sensibilisation nationale qui s’adresse aussi bien au grand public qu’aux professionnels.


La déshydratation est fréquente chez les personnes fragilisées - personnes âgées et personnes malades - et augmente durant l’été.

Diverses raisons telles que la diminution de la sensation de soif et des apports alimentaires sont à l’origine de cette situation.

Environ la moitié de l’hydratation étant apportée par les aliments, la diminution des apports en aliments et en boissons favorise à la fois une dénutrition et une déshydratation, qui sont facteurs de mauvais pronostic chez les personnes fragilisées.

Pour éviter la déshydratation, boire de l’eau et s’alimenter

Les apports en eau proviennent de 2 sources : les boissons et les aliments. Nos besoins quotidiens sont de 1,8 litre à 2,3 litres. Ceux-ci sont couverts par les aliments (1,3 litre) et par les boissons (1 litre). Les aliments représentent donc 50 % des apports quotidiens en eau. Par conséquent, toute diminution des apports alimentaires entraîne un déficit en eau.

Les personnes âgées et les personnes à risque

Les personnes malades, les personnes hospitalisées et les personnes âgées sont particulièrement touchées par la dénutrition. Elle concerne 350 à 500 000 personnes âgées de plus de 70 ans vivant à domicile, mais aussi 100 à 200 000 personnes âgées de plus de 70 ans vivant en institution.

Une personne fragilisée a tendance à restreindre son alimentation et ses apports en boissons, en raison de divers facteurs : perte d’appétit, isolement, dépression, problèmes de fausse route, maladie d’Alzheimer, diminution de la sensation de soif. .../...
Nestlé Nutrition part en campagne contre la dénutrition et la déshydratation des seniors

De plus, la masse maigre (principalement musculaire) du sujet âgé est plus basse que chez l’adulte jeune. Il en résulte une diminution de la teneur globale en eau de son organisme. Une personne âgée de 90 ans dénutrie présente jusqu’à 34 % d’eau en moins que l’adulte en bonne santé.

Pour les personnes fragilisées, il y a un objectif double : prévenir la déshydratation et la dénutrition en assurant à la fois un apport global en eau (via les boissons et les aliments) et des apports énergétiques.

L’enjeu de cette campagne est triple :

- faire prendre conscience que dénutrition et déshydratation sont liées,
- informer et sensibiliser les personnes à risque sur les compléments nutritionnels qui représentent une solution efficace pour aider à lutter contre la déshydratation et la dénutrition en un seul geste,
- continuer à impliquer les professionnels de santé dans la prévention de la déshydratation et de la dénutrition.

A cet efffet, différents outils sont distribués : des affiches, des dépliants dans les salles d’attente des cabinets médicaux et une signalétique est mise en place chez les pharmaciens.

Ils répondront à des questions telles que « comment prévenir la déshydratation ? », « comment apporter l’eau nécessaire à notre organisme ? ». Ils inviteront également le public à demander conseils et informations auprès de leur médecin, pharmacien ou personnel infirmier.

Une solution simple : les compléments nutritionnels

Pour pallier les carences alimentaires et hydriques, les personnes fragilisées peuvent également utiliser des compléments nutritionnels oraux. Ceux-ci les aideront à compléter leur alimentation et leur apport quotidien en eau. Ce sont des produits riches en énergie et en protéines. Il existe une large variété de saveurs et textures (boisson lactée, aux fruits, crème dessert, soupe, plat mixé…) pour s'adapter aux goûts de chacun et varier les moments de consommation. Ces produits complètent l’alimentation normale, mais ne la remplacent pas. Ainsi, en un seul geste, la personne fragilisée trouve une source d’eau, de protéines et d’énergie.

Ils sont disponibles en pharmacie et peuvent être remboursés par la Sécurité Sociale dans certains cas.


Publié le Mardi 17 Juillet 2007 dans la rubrique Nutrition | Lu 13149 fois