Sommaire
Senior Actu

Multiplication des films avec des acteurs seniors, sur des sujets seniors... mais pour tout public

On assiste depuis quelques temps à la multiplication des films mettant en scène des acteurs de plus de 60 ans. Comédie ou thriller, ces comédiens seniors ne tiennent plus uniquement les seconds rôles (ceux des parents ou de la grand-mère) mais portent véritablement les long-métrages sur leurs épaules. Très certainement une tendance de fond.


Le cinéma français n’hésitent plus à mettre en scène les seniors, et pas uniquement dans des seconds rôles mais au tout premier plan. Et ça marche. Le dernier long-métrage d’Antoine de Caunes, Désaccord Parfait, sorti en salles la semaine dernière « cartonne » et caracole en tête dans le nombre d’entrées à Paris*.

Ce film, réunit Charlotte Rampling (60 ans) et Jean Rochefort (76 ans), qui jouent le rôle d’un couple flamboyant des années 70 qui depuis sa séparation, ne s’est plus revu depuis trente ans. Retrouvailles difficiles au cours d’une remise de prix à Londres après ces trois décennies : les dents grinces, les rancoeurs se réveillent et les remarques se font vachardes, acerbes, caustiques. La séparation a manifestement mal été digérée : « Alice, tu es superbe » dit-il en la revoyant pour la première fois depuis si longtemps. « J’aimerais pouvoir te retourner le compliment » lui répond-elle du tac au tac. Le ton est donné. Esprit français et humour anglais sont au rendez-vous.

Sorti en salles mercredi dernier, le film de de Caunes démarre fort. Comme quoi, des acteurs seniors dans une comédie de bonne facture peuvent faire se déplacer le public (de tous âges) en masse. .../...
Multiplication des films avec des acteurs seniors, sur des sujets seniors... mais pour tout public

Toujours dans le domaine de la comédie, le jeune réalisateur Stéphane Robelin (Realmovie, 2004) commencera en mai prochain le tournage de Jusqu'à la Lune et partout sur la Terre avec dans les rôles principaux Jeanne Moreau, Jean Rochefort –encore lui- et Claude Rich. Il s’agit de l’histoire de cinq amis de longue date qui décident de vivre en communauté plutôt que d’entrer dans une maison de retraite. Un ton léger pour un sujet grave auquel sont confrontées de nombreuses personnes âgées.

D'autre part, deux thrillers vont prochainement mettre en scène des policiers retraités. A partir du 27 novembre prochain, Romuald Beugnon démarrera le tournage de son premier long-métrage, Les sapins bleus. L’action de ce projet, coécrit par le réalisateur avec Benjamin Leroux, se déroulera dans une maison de retraite où séjourne un ancien policier interprété par Jean-Pierre Cassel (74 ans). Entouré de Micheline Presle, Philippe Nahon et Jean-Claude Brialy, le premier rôle enquêtera sur un meurtre ayant eu lieu dans l’établissement.

Enfin, Nicolas Boukhrief (Le convoyeur) entame la semaine prochaine le tournage de Cortex (titre provisoire, en référence à la couche externe des deux hémisphères du cerveau), un film avec André Dussolier (60 ans) qui incarne un ancien policier atteint de la maladie d’Alzheimer qui enquête de façon personnelle sur la disparition de plusieurs patients dans le centre hospitalier où il est interné. Après l'univers sombre et froid des convoyeurs, celui tout aussi accueillant des hôpitaux psychiatriques... C'est en effet dans un de ces établissements de santé que le réalisateur Nicolas Boukhrief plantera le décor de son nouveau thriller.

Dommage que les jeunes patrons, contrairement aux jeunes réalisateurs, ne fassent pas plus souvent appel aux "anciens"…

* 6.075 entrées à Paris la première journée. Ce qui place le film en deuxième position derrière le Dahlia Noir


Publié le Mardi 14 Novembre 2006 dans la rubrique Culture | Lu 6295 fois