Sommaire
Senior Actu

Mondial Assistance : un service d'aide aux futurs retraités pour prévoir leurs revenus et préparer leur retraite

Mondial Assistance France propose à ses partenaires (banques, compagnies d'assurance, associations, entreprises) des services permettant à leurs clients de s'informer sur la retraite et d'évaluer « précisément » leurs revenus futurs, indique un récent communiqué.


Ce leader français de l’assistance « offre aujourd'hui, des services personnalisés d'aide à la préparation de la retraite à plus de 300.000 salariés et professionnels indépendants » indique le groupe et « plus de 2.000 d'entre eux ont déjà fait appel à ses conseillers retraite pour répondre à leurs préoccupations et manque d'informations ».

D’un côté, les jeunes actifs (25-34 ans) se disent soucieux et estiment avoir peu de chance de prendre leur retraite avant 65 ans sans minoration de leur pension. Par ailleurs, pour la grande majorité (90%) des salariés du privé de 54 à 59 ans, l'âge idéal de départ à la retraite est avant ou à 60 ans, mais rares sont ceux qui connaissent leurs droits, les conditions de liquidation et les modes de calculs de leurs futures pensions de retraite.

Dans 80% des cas, les bénéficiaires qui sollicitent les services de Mondial Assistance France souhaitent avoir une idée du montant des revenus qu'ils percevront, tous régimes confondus. Les principales questions des Français tournent autour du calcul des pensions des régimes de base et complémentaires (environ 45% des questions les plus fréquemment posées), des conditions de départs (âges, durée d'assurance, départ anticipé, dans 25% des cas), des formalités administratives (dans 15% des cas), des rachats de trimestres (8% des cas), et enfin du cumul emploi/retraite (dans 7% des cas).

Bien que la question les préoccupe, voire les inquiète, seulement 15%* de Français estiment avoir une vision claire de ce que sera leur situation personnelle à la retraite, en particulier sur le plan financier (tous âges confondus). .../...

Des futurs retraités à la recherche d'une information claire

« De multiples facteurs nourrissent l'inquiétude et développent ce besoin d'information des Français : la complexité des régimes de retraites, les différentes réformes, les parcours professionnels plus chaotiques et plus complexes, l'entrée plus tardive dans la vie active,... » explique Lionel Bonnet, responsable retraite chez Mondial Assistance France, « Tous ces facteurs ont pour conséquence la baisse de leurs revenus au moment de leur départ en retraite ; les pourcentages moyens de perte de salaire à la retraite sont de l'ordre de -35 à -40% pour un employé, -40 à -50% pour un cadre moyen ou supérieur, voire plus de 50% pour certains cadres supérieurs. Face à cela et compte tenu de l'allongement de l'espérance de vie, les Français s'interrogent de façon légitime, et vont maintenant plus loin en cherchant à compenser dès aujourd'hui la perte de revenu qu'ils subiront demain. »

Dans ce contexte, le rôle de l'équipe de spécialistes de la retraite de ce spécialiste de l’assistance « est de répondre le plus clairement possible aux questions des Français, de les informer sur leurs droits et ainsi de leur fournir tous les éléments nécessaires pour prendre les bonnes décisions concernant leur avenir de futur retraité » précise le communiqué de presse.

Informer en amont pour aider les actifs à prendre les bonnes décisions

Le groupe a donc développé, depuis 2003, une offre de services d'information, d'évaluation et d'aide à la préparation de la retraite qui s'adresse aux entreprises, à des associations désireuses d'apporter des réponses personnalisées aux questions de leurs salariés/adhérents, ainsi qu'aux banques et compagnies d'assurance souhaitant offrir ce service supplémentaire à leur clientèle, en appui de leurs produits d'épargne et d'assurance vie.

Cette aide à la préparation de la retraite comprend trois volets complémentaires :

Info Retraite : un service de renseignements par téléphone qui permet aux personnes d'obtenir des informations sur les régimes de base et complémentaires auxquels elles ont cotisé, l'âge auquel elles pourront liquider leurs droits à taux plein, le principe de la décote et de la surcôte, les possibilités de versement au titre des années d'études supérieures ou des années incomplètes (ou « rachat de trimestres »), la prise en compte des périodes travaillées à l'étranger, le cumul emploi-retraite, les départs anticipés pour carrières longues, les taux de remplacement, etc.

Prévoir mes revenus : il s’agit d’une prestation à deux niveaux établie sur la base des informations transmises par le bénéficiaire :
- la consultation rapide (une vingtaine de minutes) permet d'obtenir une idée du montant de sa future pension de retraite à tout moment de sa carrière,
- l'étude approfondie permet d'avoir une évaluation précise du montant de sa future pension de retraite et (le cas échéant) de réversion. Le rapport établi par le conseiller retraite comprend, outre un relevé de carrière, des estimations à différents âges de départ à la retraite et une synthèse des pensions avec explication détaillée des calculs,
- En option, il est possible de prendre en compte dans cette évaluation, les revenus issus d'un produit d'épargne ainsi que le coût d'un rachat de trimestres et son impact sur le montant de la rente.

En complément de ces services de renseignement et d'évaluation, les bénéficiaires peuvent recevoir : une aide à la reconstitution de carrière et, s'ils le souhaitent, la prise en charge de cette reconstitution ; la prise en charge, par délégation, des démarches nécessaires pour la liquidation des droits et enfin, un accompagnement personnalisé pour construire son projet de retraite.

Plus de 2.000 personnes ont à ce jour déjà bénéficié via leur entreprise, banque, association d'épargnants, de ces services qui mettent également à leur disposition : une plate-forme unique pour toutes leurs questions générales ou personnelles sur la retraite ; les conseils personnalisés d'un expert indépendant de toute démarche commerciale ; des évaluations d'une grande précision (dans le cadre de l'étude approfondie) ; un interlocuteur unique quels que soient les statuts successifs au cours de la carrière : salarié cadre et non-cadre, indépendant, chômage, etc.(hors SNCF et RATP)

« Un message reste essentiel » souligne Lionel Bonnet « les informations données par le conseiller retraite ont d'autant plus d'intérêt que la personne anticipe la situation et le contacte en amont, 5, voire 10 ou 15 ans avant sa retraite. Nous sommes bien sûr utiles à une personne dont la retraite est programmée dans six mois. Celle-ci a cependant moins de marge de manoeuvre pour tirer tous les enseignements de ce que nous produisons pour elle. »

Quelques informations et rappels utiles sur la retraite (correspondant aux questions fréquemment posées par les bénéficiaires)

Age « légal » de la retraite (régime général) : depuis 1983, l'âge légal a été abaissé à 60 ans. Cela signifie qu'un salarié ayant validé le nombre requis de trimestres peut partir à 60 ans avec une retraite à taux plein. A 65 ans, tout salarié du privé peut prétendre à une retraite à taux plein, soit 50% du plafond de la Sécurité Sociale pondérés par le nombre de trimestres effectivement validés.

Trimestre validé par cotisations : le nombre de trimestres validés ne correspond pas à la durée effective du temps de travail, mais dépend du montant du salaire. Ainsi pour valider un trimestre, le montant du salaire doit correspondre à 200 fois le taux horaire du SMIC soit au 01/07/2005 : 1.606 euros. Depuis le 1/07/2005, quatre trimestres sont validés avec un salaire d'au moins 6.424 euros par an (1.606 x 4).

Evolution de la durée d'assurance : à compter du 01/01/2009 et jusqu'en 2012, l'assuré devra avoir travaillé 1 trimestre supplémentaire par an pour prétendre à une retraite à taux plein à 60 ans, soit 161 trimestres pour les assurés nés en 1949, 162 trimestres pour ceux nés en 1950, etc.

Décote et surcote (Loi Fillon 2003) : un coefficient de réduction est appliqué à la pension des personnes ne remplissant pas les conditions d'obtention du taux plein. La réforme des retraites du 21/08/2003 réduit la décote de moitié de façon progressive sur 10 ans. Elle est de 1,25 point par trimestre manquant pour les personnes nées avant 1944, elle sera de 0,625 point pour les assurés nés après 1952. Chez les fonctionnaires, la décote s'applique depuis le 01/01/2006. Les personnes de plus de 60 ans, qui totalisent plus de 160 trimestres à ce jour et qui poursuivent leur activité bénéficient d'une majoration de 0,75 % par trimestre cotisé au-delà du 1/01/2004 appelée surcote.

Taux de remplacement moyen (à titre indicatif)
Employé : environ 70% du dernier salaire
Cadre moyen : entre 60 et 65% du dernier salaire
Cadre supérieur : entre 40 et 50% du dernier salaire


Publié le Mercredi 7 Juin 2006 dans la rubrique Retraite | Lu 6905 fois